L'Aisne en vacances : visite de Laon - Ciloubidouille

L’Aisne en vacances : visite de Laon

L’Aisne est un département qui a su capter toute mon attention. Pourtant, je le reconnais, encore il y a peu, j’aurais été en peine de le situer précisément sur une carte de France (la honte, je sais). Maintenant, je peux le dire, c’est en haut à droite de Paris ^^ ! A 2heures de voiture ou moins si tu prends un train. Bref, c’est totalement le genre de destination que tu peux envisager sur un WE quand tu es parisien. Et que tu peux envisager tout court d’ailleurs, d’où que tu viennes, tant il y a des belles choses à voir et à faire dans le coin.

Première découverte de l’Aisne

La première fois que J’aime L’aisne m’a invitée à découvrir ce beau coin de France, c’était en juillet de l’année dernière. J’avais pédalé sur un morceau de l’EuroVélo, qu’on surnomme aussi la Scandibérique car elle part de Norvège à Trondheim et finit sa route en Espagne à Saint-Jacques de Compostelle. Cette piste cyclage traverse la Thiérache, au nord de l’Aisne. Si ça vous intéresse, vous trouverez plein de renseignements sur le site Randonner.

Et puis surtout, j’avais rencontré la merveilleuse Hélène Vatin, qui accueille dans son non moins extraordinaire jardin à Proisy des stages de cuisine aux plantes sauvages et médicinales. J’avais aaaaadoré ce qu’elle proposait et j’en avais parlé à la fin de mon article sur les biscuits aux pâquerettes. Si la curiosité et l’envie d’un retour aux sources vous titillent, cliquez sur le lien et enivrez-vous de la beauté de son univers.

Deuxième virée un an plus tard

La deuxième invitation, c’était début juillet 2020 pour parler de la semaine Z’Aisne (vous l’avez le jeu de mot ?) que le département organise du 17 au 23 août. Les gens de l’office du tourisme se sont démenés pour rassembler tous les professionnels de la relaxation et de l’activité détente de la région. Et ça donne un programme qui donne envie de se la couler douce.

Pas moins de 50 rendez-vous « bien-être » dans des sites emblématiques du département sont en ligne et peuvent être réservés sur www.jaimelaisne.com. L’Aisne a envie s’ancrer son territoire dans ce qu’on appelle le slow tourisme, celui qui prend son temps et qui se tourne vers le soin de soi. Vous savez, le yoga, les promenades en vélo, la marche nordique, les ateliers de gestion du stress ou de land art, les sorties sensorielles, les initiations au do-in, au bio-danza ou encore au yoga du rire… Beau programme non ?

Journée à Laon

Visite de Laon

J’avais rendez-vous à Laon qu’on prononce donc LAN (sauf si on veut payer plus cher sa baguette, m’a dit Alex) ^^ ! D’autres blogueurs étaient là comme Gaëlle et Nicolas de Mademoiselle Bon Plan, Alex de Alex Stories, Sophie de Escapades Amoureuses, Mathilde de Voyager en Photos, Anne Tomczak de PlusAuNord et Chloé et Aymeric de My Sweet Escape. Trop chouette de passer du temps avec eux.

Laon est une ville fortifiée médiévale qui est aussi perchée et qui a connu son heure de gloire sous les Capétiens.

Laon Aisne

Il est très agréable de déambuler sans ses rues pavées. Et comme on est au sommet d’une butte, la vue est belle. Surtout que le reste de la région est plutôt plat… D’ailleurs on surnomme Laon la “Montagne Couronnée”.

Victor Hugo lui-même écrivait à sa femme Adèle : “Tout est beau à Laon, les églises, les maisons, les environs, tout…”. Je confirme, c’est vraiment une belle ville.

Laon Aisne

Laon Aisne

Laon Aisne

Laon Aisne

Petit dej de champion

On nous avait donné rendez-vous au kiosque à musique, qui est situé sur la promenade de la Couloire juste à côté de la Porte d’Ardon.

Une dame de l’Estaminet Saint-Jean, un super restau du coin, nous attendait pour nous offrir le petit déjeuner.

Estaminet Saint-Jean laon

Plein de produits du coin !

Estaminet Saint-Jean laon

La journée commençait bien.

Estaminet Saint-Jean laon

Marche nordique dans la cuve de Saint Vincent

Après le petit dej, nous avons rencontré Jordan Jeanniot, coach sportif qui nous a initié à la marche nordique. Vous savez, celle qui engage aussi le haut du corps grâce à l’utilisation des bâtons de marche.

cuve de Saint Vincent laon

Nous sommes partis de la porte d’Ardon pour nous diriger ensuite dans une zone arborée, la cuve de Saint Vincent. C’est un écrin de verdure coincé entre les deux bras de la ville de Laon. Auparavant, ses flancs étaient recouverts de vigne. Sur un de ses versants, la reine Brunehaut y fera construire l’abbaye de Saint-Vincent. Il fallait au moins un bâtiment religieux de cette ampleur pour contrebalancer les péripéties de sa vie à la reine Brunehaut (sacrée nana que cette princesse wisigothe devenue reine des Francs).

cuve de Saint Vincent laon

La promenade de la cuve Saint-Vincent est assez simple à faire et à suivre. En revanche, elle monte et descend un peu. Moi j’ai l’habitude de crapahuter, ça ne m’a pas dérangé mais je sais que pour certains, ça peut essouffler ;).

cuve de Saint Vincent laon

En bas de la cuve, la vue est jolie tout plein.

cuve de Saint Vincent laon

Une bulle champêtre à quelques mètres de la ville.

cuve de Saint Vincent laon

Je ne vous ai pas menti, ça grimpe un peu.

cuve de Saint Vincent laon

La vue est belle partout en fait ! Les habitants de Laon ne s’y trompent pas.

cuve de Saint Vincent laon cuve de Saint Vincent laon

J’ai loupé la photo du bourdon mais j’aime bien ce cliché quand même…

Hop, Jordan nous ramène au centre ville, direction le restau.

Jordan Jeanniot marche nordique Laon

 

L’estaminet Saint-Jean

Les restaurateurs qui nous ont offert le petit dej nous accueillent également chez eux pour le repas. J’ai adoré savoir qu’ils cherchent à travailler le plus local possible, bio et zéro déchets. C’est une démarche que le milieu de la restauration devrait adopter partout non ?

L’estaminet Saint-Jean est situé sans surprise rue Saint-Jean. J’ai choisi le pâté maison qui était fort bon.

L'estaminet Saint-Jean

Le plat principal ne m’a pas laissé un souvenir impérissable en revanche, j’ai regretté de ne pas avoir opté pour l’assiette végétarienne qui m’a fait envie.

L'estaminet Saint-Jean

On a fini le repas par un sans faute? La tartoune de saison accompagnée de sa tisane locale était parfaite.

L'estaminet Saint-Jean

Séance de sophrologie

On a finalement rejoint Patricia Martin, sophrologie et hypnothérapeute, devant la belle Abbaye Saint-Jean-des-Vignes pour une séance de sophrologie. Je ne sais pas si le timing d’après repas était le meilleur, certains ont roupillé. Mais si l’idée de la sophrologie est d’arriver à se détendre in fine, c’est un raccourci comme un autre.

Patricia Martin, sophrologie et hypnothérapeute

J’ai bien aimé l’accompagnement de Patricia, certainement parce que je suis de plus en plus sensible à ce genre de temps pour soi.

Patricia Martin, sophrologie et hypnothérapeute

Visite de la cathédrale Notre-Dame de LAON (Aisne)

C’est un des bâtiments les plus emblématiques de Laon. Cette immense cathédrale, chef d’œuvre des premiers temps de l’âge gothique, se situe sur le parvis de la place centrale. Elle est classée aux monuments historiques depuis 1840.

cathédrale Notre-Dame de LAON (Aisne)

La cathédrale a connu son lot de transformations, destructions et autre consolidations comme beaucoup de ses consœurs au fil du temps. Mais finalement assez peu par rapport à d’autres bâtisses du même genre, ce qui lui confère une construction assez homogène.

cathédrale Notre-Dame de LAON (Aisne)

Le blanc des églises est toujours apaisant, même si on sait qu’à l’époque, tous ces mûrs étaient bariolés. Le luxe au moyen-âge, c’était la couleur et les peintures murales.

cathédrale Notre-Dame de LAON (Aisne)

Et puis les vitraux bien-sûr, les BD collectives et pédagogiques (endoctrinées ??) de l’époque.

On a eu le droit à une visite guidée comme celles proposées habituellement aux touristes curieux d’en savoir plus.

On est passés devant des fresques sculptées qui montrent bien l’érosion de la pierre par la pluie. C’est joli aussi cette dentelle non ?

Chimères ?

Il y a une collection de chimères aussi. J’adore toujours la créativité de ces ornements sensés dissuader les démons !

Nan mais sa tête ! On est dans la chimère de bande dessinée non ?

chimère cathédrale laon

Les trognes des autres ne sont pas en reste.

chimère cathédrale laon chimère cathédrale laon

Ou gargouille ?

Il y en a un qui a retrouvé une copine gargouille et j’ai l’impression que tous les deux se paient de ma pomme.

Au passage, la différence entre une chimère et une gargouille, c’est sa fonction. La gargouille sert à évacuer l’eau, pour éviter justement qu’elle ravine sur le bâtiment et le détériore. Inversement, la chimère est là à titre purement décoratif.

Alex parle italien avec une gargouille par exemple. On voit bien la rigole pour l’eau qui finira par sortir de la gueule de l’animal… chimérique ou non ! Les gargouilles sont très souvent des lions ou des chiens. Parfois on tombe sur des hybrides et très rarement sur des figures humaines.

gargouille cathédrale laon gargouille cathédrale laon

Tout en haut des 209 marches des tours, on a une vue panoramique sur Laon.

vue panoramique laon

Des oiseaux ont choisi un nichoir bien haut.

 

Sinon ben là-haut, ça souffle… ^^

Des attelages de bœufs ont été utilisés pour les monter et c’est en leur hommage que des statues les représentent au sommet. Il y a bien-sûr une petite histoire de bœuf ressuscité par Dieu au passage, car personne n’est contre un petit miracle de temps à autre.

Bref, une belle cathédrale.

Je finis par une petite photo d’une broderie dénichée sur le plastron d’une tenue d’évêque ou quelque chose dans le genre. Quel travail, non ?

Une destination vacances apaisante

Et voilà pour ma visite en un jour de Laon.

Je sais que les vacances de cet été 2020 sont compliquées pour tout le monde. On ne sait plus trop où aller pour se ressourcer, sans risquer pour sa santé ou celle des autres. Sans avoir aussi la problématique du retour, si on part à l’étranger.

Bref, n’hésitez pas à passer par l’Aisne si vous n’êtes pas trop loin. C’est une destination peu courue mais vraiment chouette ! Et si vous y êtes du 17 au 23 aout, n’hésitez pas à vous faire plaisir pendant la semaine zen :).

19 Commentaires

  • Merci pour cette invitation à découvrir mon département. Il y a aussi plein d autres merveilles à voir comme le château de Coucy, la hottee du diable à Coincy où Camille Claude se promenait pour sculpter, le chemin des abbayes (une belle rando dans la forêt de Saint Gobain) et tant d autres lieux qui se cache dans le département.
    Il y a de quoi faire… Amoureux de la nature et du patrimoine…. Venez

  • A ma grande honte, je situais Laon en Normandie… tu vois, tu n’es pas la seule à être fâchée avec la géographie! En tous les cas, ça m’a l’air d’une ville très agréable à visiter! Patrimoine, architecture, sculpture, gastronomie et nature, ça fait envie! Comme quoi on a aussi des merveilles à voir en France!

  • J’ai visité une partie de la ville il y a de cela un paquet d’années avec mes 2 sœurs et j’en garde un très bon souvenir. Cette ville est magnifique et dégage beaucoup de charme 😍

  • Merci d avoir fait découvrir Laon à toutes celles qui te suivent ! j habite un petit village tout à côté, l Aisne est ma région d adoption et je l adore ! Ce département a beaucoup souffert durant les guerres et mérite grandement d être connu et valorisé. L Histoire avec un grand H est écrite partout, de grands hommes y sont nés ou y ont vécu.., les paysages sont magnifiques… alors n hésitez pas..Venez !

  • Surtout visitez le Familistère de Guise. Utopie réalisée par J.B. Godin unique au monde.
    Prévoyez la journée tellement c’est riche.
    Et juste à côté allez effectivement au Jardin d’Hélène d’Hélène VATIN à Proisy, un enchantement ! Peut être lui commander un repas…

  • Juste un petit rectificatif. L’abbaye Saint Jean des Vignes se situe â Soissons et non à Laon.
    J’aime beaucoup Laon mais je vis à Soissons, très différents mais aussi très intéressante.

  • Merci pour la visite ! Nous rentrons à la fin de l’été en France après quasi 5 ans d’expatriation à San Diego (Californie)… Il y a aura de la tristesse à quitter cette chouette ville de bord d’océan et les amis, mais que nous avons hâte de sillonner les routes de France, retrouver et decouvrir aussi les villes, villages et paysages si charmants français ! Voilà une idée de plus pour nos prochains carnets de voyage !

  • Magnifique escapade au berceau de France, photos et récit vraiment sympas et gourmants, et c’est bien Saint Vincent qui trône vers cette butte, pas Saint Jean des Vignes, il n’y a pas d ‘erreur, mais que c’est court, Laon s’imprime, autrement même si ce résumé est l’ essentiel, une diversité surprenante, il manque, des alentours incontournables, un chemin des dames on on n’oublie rien, façonné parfois par Landowski et ses statues improbables, la forêt de Saint Gobain, tient Saint Gobain ! Nom célèbre Versailles lui doit une certaine galerie, dans cette forêt, la force des Abbayes Saint Nicolas, le Tortoir, et plus loin vers le lac, un golf, une Abbaye cistercienne où la paix envahit, et ressource, des randonnées, à cheval, quad, ou sac à dos..La Thiérache certes ainsi joli !! Mais a vélo pas très loin de Guise..grande famille, reste du château et cerise !! Godin et son Familistère, l’utopie devenue réalité en son temps, une merveille..Chez Marc à l’Estaminet de Marly Gaumont ( coucou Kamini) on la goûtera cette tarte au maroillles, et pour rentrer vers Paris on s’arrêtera à Coucy..waouh !!! Et encore et encore..Terres des écrivains..La Fontaine..Dumas..Claudel..Racine..des Forts partout..du Vauban ..des souterrains..revenez vite.vous avez de la marche..merci à vous..

Commenter