Un cœur sacré en laine cardée , un ex-voto de sorcière ?

Un cœur sacré en laine cardée, mon ex-voto de sorcière

La création de ce cœur sacré a une petite histoire.

J’anime de temps à autre des initiations de laine cardée. Et comme souvent dans mes ateliers, quand je commence la présentation d’une activité, je montre des exemples. Ainsi, c’est plus facile pour les participants de se rendre compte des possibilités. Ils peuvent toucher, comparer, choisir les œuvres qu’ils ont envie de reproduire.

Dans les exemples en laine cardée que je propose, il y a ce tableau-là :

atelier d'initiation à la laine cardé paris

Je le montre car c’est une façon de présenter “l’art” de dessiner en laine cardée. On imagine souvent que cette dernière ne sert qu’à modeler des petits animaux ou des figurines. Mais beaucoup de personnes l’utilisent pour peindre des scènes sur un fond de feutrine ou même directement sur leur vêtement.

J’avais envie de proposer à mes élèves d’autres versions de cette utilisation, varier le style de cette représentation champêtre… Et j’ai réfléchi à d’autres pistes et c’est comme ça que ce projet s’est initié.

Fabrication d’un cœur sacré en laine cardée

Déjà, petite question. Ça vous parle la notion de cœur sacré ? Dans mon cas, c’était un peu flou alors j’ai cherché des explications avant de rédiger cet article.

Un cœur sacré, kesako ?

Dans l’artisanat mexicain, on trouve beaucoup de cœurs sacrés confectionnés à partir de plaques fines d’aluminium puis recouvertes de couleurs vives. Je suis sûre que vous en avez déjà croisés sur les internets ;). On les trouve dans les autels qui rendent hommage aux défunts.

Je vous montre des exemples trouvés sur Pinterest.

A quoi servent-ils ? C’est leur version des ex-votos. Je sens que certains d’autres vous doivent se dire : “Ok, mais c’est quoi des ex-votos ?“. Alors, c’est le mot pour désigner le cadeau que vous faites quand vous souhaitez remercier vos Dieux, les Anges-gardiens (pas Joséphine hein), les lutins, les fées, votre mère d’avoir exhaussé vos vœux.

Ça prend toutes les formes qu’on désire, une statuette, un don, un objet symbolique. Par exemple, on trouve souvent des maquettes de bateaux dans les églises bretonnes, offrandes de marins heureux d’être toujours vivants :).

Et la notion de “coeur sacré” doit être copine du “sacré coeur” chrétien je pense, qui est souvent représenté dans l’imagerie catholique comme un “cœur enflammé brillant d’une lueur divine“… C’est le symbole de la dévotion à Jésus.

Ceux qui me suivent depuis longtemps connaissent mon peu d’intérêt pour les religions et les spiritualités de ce type. En revanche, il m’arriver de trouver beaux des objets dérivés de ces croyances, esthétiquement parlant.

Et les sorcières ?

Pour être super honnête, avant de faire mes recherches, les cœurs sacrés, je pensais que ça faisait partie de l’iconographie des sorcières. Et même si je n’ai pas non plus d’attirance pour les cultes sataniques, les potions, les astres, les planètes, la lune et autres cornebidouilleries, j’aime beaucoup la notion féministe du rôle de la sorcière.

Façon Mona Chollet… “Nous sommes les filles des sorcières que vous n’avez pas réussi à brûler…“.
Alors ça, oui, clairement, ça me parle…

Bref, j’ai eu envie de préparer un dessin de sorcières en laine cardée et en cheminant créativement parlant, je me suis retrouvée dans une représentation catholique :). Ça me fait rigoler.

Heureusement, il y a l’œil au milieu qui donne le change :).

Bon tu nous le montres maintenant que tu as bien blablaté ?

Ouiiiii… Bon pas de photo du tout début. J’ai simplement un cliché du moment où je commençais à lui rajouter des perlouzes.

coeur sacré en laine cardée

Je voulais surligner l’œil dans le cœur. Lui apporter du clinquant.

coeur sacré en laine cardée

Et pour la présentation finale, j’ai détourné un vieux cadre de chez mon papi. Exit les maisons et la montagne. J’ai tout repeint en noir à l’aide d’un vernis à ongle.

Et voilà le résultat final :).

J’ai entendu les silences polis de mon entourage, qui racontaient le peu d’enthousiasme face à ma création. Sur Internet, c’est pareil. Ce tableau a fait plouf. Est-ce que ça me peine ? Au début oui, toujours un peu. Quand je fais quelque chose, peu importe son caractère, j’ai toujours de la joie à vous partager mon cheminement. Vous êtes un écho lointain qui me fait souvent du bien.

Et quand vos mots ne sont pas au rendez-vous, alors je pense à ceux de Burton, un aventurier anglais, très érudit, qui parlait 29 langues, écrivain, traducteur, militaire et j’en passe, qui a vécu au 19ème siècle. Il a dit :

Fais comme ton humanité te l’ordonne, n’attends d’applaudissements de personne excepté de toi-même

Moi je l’aime beaucoup mon cœur sacré en laine cardée. Déjà parce que si on doit rester dans les symboles d’exvotos, il tombe à point. En ces temps de pandémie, prendre le temps de remercier pour tout ce que l’on a me semble plutôt malin…

Ensuite, je l’ai accroché en face de moi. Et il me raconte exactement ce mantra : “Fais exactement ce qui te plait, fais-le pour toi et apprécie le chemin parcouru dans la joie”.

cœur sacré en laine cardée

Et voilà pour la petite histoire de cette création. Est-ce que vous aimez quand je digresse ainsi ou vous préférez les articles plus concrets ?

12 Commentaires

  • Bonsoir
    Je suis tjrs intéressée de voir le chemin de pensée
    Ce qui est drôle c est que sous l article apparaît une pub avec comme.message:
    Remercier votre ange gardien
    Si c est pas un signe ça 😇😇😇😉😆

    • Coucou
      J’aime beaucoup tes détails, ton cheminement.
      L’air de rien, comme ça, j’apprends toujours des choses et ça j’apprécie beaucoup!
      Le coeur est joli

  • j’aime beaucoup ton coeur sacré mais je n’ai pas pu encore trouver plus de couleurs de laine cardée…
    et c’est vrai que dire merci pour ce que l’on a est important

    • Bonjour, autant j’ADORE le petit paysage en laine cardée, autant sur moi l’œil fait “plouf” aussi (mais j’aime le cheminement créatif) . Peut-être que son manque de succès vient du fait que la laine cardée se prête moins à un rendu fin, à es tracés de lignes, qu’à des nappes de couleur plus ou moins fondues. Mais ce n’est que mon opinion…

  • c’est super intéressant de suivre ton cheminement de création , une création “en pleine conscience” 🙂
    Je découvre la laine cardée en “tableau”
    Et puis surtout je trouve génial que tu refasse vivre un cadre de ton papy …
    merci encore de ton partage

  • J’adore quand tu digresses 😀 et je suis à 200% d’accord avec Burton et toi. Ca résonne aussi avec mon travail de salarié : pendant très longtemps j’ai eu besoin de reconnaissance pour un métier très stéréotypé (je travaille comme assistante de direction – la version moderne de secrétaire – à mi-temps). Et puis suite à mon burn out (il m’aura bien fait sué celui-là, mais qu’est-ce que j’ai appris grâce à lui !!) ; je me suis aperçue qu’il fallait que je sois surtout contente du travail fait en conscience et que je n’avais pas à me considérer moins bien sur l’échelle professionnelle que les autres.

    Bref. Ton cœur me parle !

    Et en ce qui concerne la laine cardée, j’avoue que j’aime énormément les petits objets que tu créés, je les trouve très poétiques, plein de douceur … Ca me donne envie et je me dis que – peut-être – un jour je viendrais à Paris pour faire un de tes ateliers :p

    A bientôt
    Florence

  • J’aime tous les à côtes que tu proposes dans tes articles. J’apprends toujours (ou très souvent) des choses et j’aime beaucoup ça! Merci 😊

Commenter