J'ai dessiné deux versions de moi-même

Fantasme versus réalité : la bataille !

Il parait que nous sommes des êtres vivants complexes. Et qu’on propose souvent plusieurs visions de nous-même. Je me suis amusée à dessiner deux versions de moi-même, soit la fille que je ne suis pas et celle qui me ressemble.

Ciloubidouille version parfaite

  • La version idéale, celle que je fantasme a des cheveux et une silhouette qui lui obéissent, qui vit sainement pour elle et la planète, qui a du temps pour la culture et la créativité…
  • J’adorerais avoir les meilleures boucles que mes cheveux sont capables de proposer. Je les ai forcément, mais il faut pour cela que je prenne soin de mes cheveux, que je les conditionne.
  • Pour la couleur bleue, c’est militant. J’essaye de limiter les gestes inutiles pour la planète et les colorations en font partie. Alors sauf si on invente un procédé qui n’est pas polluant et ne nique pas mes cheveux, je vais rester comme je suis.
  • Pour les lunettes, je sens bien que je suis sur la pente glissante de la presbytie. Alors j’essaye de me projeter avec des lunettes. Dans un monde idéal, je saurais exactement ce qui me va bien, ce qui est loin d’être le cas.
  • L’histoire du pull large, c’est de la jalousie. J’aime bien les trucs amples qui ne me boudinent pas. Sauf que le ample, en vrai, ça ne va qu’aux personnes minces. Moi ça me grossit je trouve en tout cas.
  • Pour les livres, c’est un complexe pour le coup. J’accumule plus d’envie de lecture que de livres véritablement consultés de A à Z, avec la substantifique moelle et tout et tout… J’en commence plus que je n’en finis. Sachant que les livres que j’aime sont des essais ou des documentaires, et non des romans (d’où les annotations)
  • Dans mes fantasmes, je mange sainement, je bois des trucs super bons pour mon corps, limite je suis en auto-suffisance avec la production de mon jardin. Et bien-sûr, les objets que je possède ne sont pas un souci pour la planète. Bref, on en est loin ^^ !
  • J’adore les jupes et les mini-jupes ne me font pas peur. Dans ma garde-robe, je dois avoir 30 jupes pour 2 pantalons. Mais je reconnais qu’avec les cuisses qui grossissent, elles frottent et ça devient désagréable quand je marche. Zut.
  • Vous connaissez ma passion pour les collants. J’en ai des centaines. Mais mon rêve serait d’avoir les miens. J’avais déjà personnalisé un collant. Faudrait que je recommence, maintenant que je dessine plus souvent.
  • Je suis grande pour une femme. 1M75 ce n’est pas gigantesque mais c’est quand même plus haut que plein de mecs. Pourtant, ce n’est pas pour cela que j’évite les talons. Non, ce qui me fait les évincer de ma vie, c’est mon poids. Je fais du mal à mon corps quand je me perche sur mes 12cm. J’aimerai un monde où ça passe sans souci.
  • Quant au corbeau et au renard, je crois qu’ils symbolisent vraiment une vie de licorne, où tu peux être entourée de tes animaux préférées, où il sont tes amis et viennent te rendre visite de la même façon que ces derniers. Ce serait tellement cool non ?

Pis il y a moi, qui arrive parfois, par bride, à être cette fille. Mais qui le plus souvent ressemble à une humaine qui fait ce qu’elle peut. Et voilà ce que ça donne :

ciloubidouille version réaliste

  • Pour les cheveux, bouclés ou non, ça se termine souvent en queue de cheval. J’ai décidé de les laisser pousser pour ressembler à celle que j’ai envie d’être, plus naturelle. Mais j’ai ce qu’on appelle une tignasse. Ils me tiennent chaud et donc je les attache souvent.
  • Ils ne seront donc certainement plus jamais bleus. Mais ils ne resteront pas noirs pour autant. L’argent a fait son apparition quand j’étais en Chine. Et depuis, cheveux par cheveux, je me vois devenir grise. Et ça me va.
  • Je ne lis pas autant que je voudrais, mais les podcasts m’apportent une grande nourriture intellectuelle qui compense à mes yeux. J’en écoute vraiment plein et j’y trouve mon compte.
  • Pas de maquillage, pas de produits cosmétiques, pour des raisons mi-écolo, mi-flemme. Je n’ai pas de joie particulière à me tartiner de fond de teint ou je ne sais quoi. Le seul truc que j’aime c’est le mascara mais la perspective de devoir me démaquiller ensuite me démotive souvent. Quant à la crème pour ma peau, je suppose que je devrais pour l’hydrater ou je ne sais quoi, mais quand je regarde les femmes de mon âge, je n’ai pas l’impression d’être une vieille pomme fripée. Alors quid de l’intérêt ? Je ne sais pas trop.
  • Un nichon plus gros que l’autre. Rien à dire de plus. Je suis asymétrique comme tout le monde et chez moi, c’est là que c’est le plus visible. En vrai, je m’en cure le nez. J’adore mes nichons, le petit comme le gros ^^ !
  • Ah les bonbons… Ceux qui me fréquentent savent que c’est mon talon d’Achille, c’est la source de mon gras double et de tout un tas de défaut de mon corps. Étrangement, j’ai beau me dire que les bonbons sont mauvais pour la planète, que les fraises Haribo ne poussent que dans les champs d’E1205, ça ne me stoppe pas… Soupir…
  • Je suis addict à mon téléphone. Parfois ça me pèse, souvent c’est une joie. J’essaye de l’utiliser en conscience surtout, mais bon, entre le fait que ce soit un outil indispensable à mon travail et à mes loisirs, ce n’est pas simple. Je sais bien que je n’ai pas l’attitude intentionnelle dont je rêve. Mais ce n’est pas non plus un gros challenge pour moi, car comme je le disais, c’est aussi une source de joies réelles. Je serai malheureuse si je ne pouvais pas faire tout ce que je fais, grâce à lui. Oh j’arriverai à m’en passer, forcément. Mais là, ce n’est pas une priorité.
  • Les fringues… Pour le coup, le sujet est vaste. J’ai de moins en moins de plaisir à m’habiller. Confinement ? Écologie ? Silhouette qui s’épaissit ? Les raisons sont nombreuses et je ne saurais les hiérarchiser. Simplement, c’est une réalité que j’observe. En ce moment, je vise le pratique et basta.
  • Le corps qui prend de plus en plus de place donc. Je ne sais pas trop quoi faire de cette info. Je ne me sens pas bien dans mon enveloppe, mais je travaille à l’accepter. Aucun régime de prévu dans tout le reste de mon existence. J’espère simplement que je vais réussir à m’apaiser à ce sujet.
  • Aaaaah la joie d’être pieds nus. C’est mon côté Yannick Noah ^^ ! Si je pouvais je marchais ainsi partout et tout le temps. Je trouve cela hyper vivant et agréable.

Voilà, j’ai fait le tour de ma maison. Pas de jérémiades, dans un sens ou dans l’autre, zéro plainte. Je sais ce qu’il faut faire pour atteindre le fantasme, je sais ce que je fais pour être qui je suis :). Et j’ai de la tendresse pour toutes ces versions de moi-même.

Simplement, hier je pensais à ces deux entités et en même, je lisais un truc qui me conseillait de transformer mes pensées. J’ai donc donc sorti la tablette et voilà le résultat. Pas plus, pas moins :). La joie de transformer mon idée en réalisation concrète.

Est-ce que ça vous parle ? Que ce soit les dessins, mon blabla ou le chemin ?

10 Commentaires

  • Vraiment une chouette démarche ce regard lucide mais en même temps plein d’amour !
    J’ai eu la même réflexion sur le renoncement aux cheveux bleus (oh j’aurais fait une p’tite mèche, et en dessous certainement^^ mini mini “rebelle”^^)
    Et je me découvre chaque jour des cheveux blancs, et ça je kiffe ! Je kiffe parce que j’ai toujours trouvé ça joli, et je kiffe de kiffer, moi qui suis tant dans le contrôle sur tant d’autres sujets… En voilà au moins un où j’économise de l’énergie, ça fait plaisir !
    Et pour les bouclettes : y’a moyen de simplifier les routines de 2-3h aux résultats canons qu’on voit sur Instagram 😉 (vraiment beau hein ! Mais purée, bien trop long…😂)

  • Moi aussi, je suis contente d’avoir des cheveux blancs! Je trouve que ça les rend plus lumineux ! Une élève m’a dit un jour: “maîtresse, t’as les cheveux qui brillent! On dirait que tu as des paillettes dedans!”

  • Bonjour Cilou ,

    Ahhh le corps c’est un sujet où il y aurait beaucoup à dire, entre les attentes de la société, les attentes de nos conjoints parfois, nos propres attentes aussi …

    J’ai pour ma part compris que ne m’importait que mon propre regard et j’essaye de le poser de façon la plus bienveillante possible, même si j’ai toujours quelques failles (les orteils. Je trouve ça affreux 😆). J’adore mes cheveux grisonnants et par pure flemme, aucune teinture ne viendra les souiller (quand je vois mes amies se précipiter chez le coiffeur pour l’effet racine, très peu pour moi !). J’ai laissé tombé aussi l’épilation du maillot. J’ai compris que ma nécessité se trouvait dans le sourcils/ aisselle / demi-jambe et on en rigole à chaque fois avec mon esthéticienne 🤣, surtout que je suis passé par la phase maillot intégral pour mes 2 dernières grossesses ( et aussi pour faire plaisir à mon mari). Mais j’ai décidé de ne plus m’imposer ça !!

    Au niveau garde robe, j’ai apprivoisé aussi mes différentes facettes de personnalité. Je peux être très classique comme très originale et j’ai soigneusement composé ma garde-robe en fonction en créant un tableau sur Pinterest ! C’est une inspiration sans borne et je trouve tout ce qui me convient (du look mémère assumé au style boho, gothique, elfique … bref, il y en a pour tous mes goûts 😁).

    Ce confinement m’a permis également de prendre conscience qu’il me fallait un petit temps de sport, et j’ai reçu un vélo d’appartement du père Noël. 30 minutes plusieurs fois par semaine le soir, avec quelques étirements. Le tout dans ma chambre, mon cocon personnel. C’est mon endroit préféré dans ma maison. Je le partage encore avec mon atelier le temps que je puisse faire les travaux dans mon local, mais dès que je pourrai, exit tout le matos d’arts et je pourrai me créer mon espace détente : un tapis moelleux, un bon fauteuil, un lampadaire sympa, mes livres préférés, un espace pour mes pierres, bref, mon antre de ressources (team introvertie).

    Mes 45 ans sont passés à la trappe à cause du confinement, mais j’espère bien faire une belle fête en novembre prochain avec mes amies. Comme Pô j’ai trouvé la paix intérieure, et ça fait un bien fou 😊

Commenter