Des coupe-ongles personnalisés pour la famille

Les choses qui disparaissent mystérieusement

Petit article rapide pour vous parler coupe-ongles personnalisés ! Gros dossier chez nous !

Je le sais, dans chaque famille, il y a des trucs un peu étranges, singuliers, vécus et reconnus uniquement par ses membres. Une histoire qui nous fera marrer des années plus tard sans doute…

Chez nous, on a rapport mystérieux aux coupe-ongles. Mes enfants les perdent autant qu’ils les réclament. Ils veulent se couper les ongles mais les coupe-ongles disparaissent systématiquement. On est TOUJOURS à la recherche de cet outil, j’ai l’impression de soutenir le commerce mondial à moi toute seule…

Alors j’ai envoyé cette photo à mes enfants, accompagnée de ce message : « je vous ai écoutés, je vous ai entendus. Désormais vous êtes autonomes ET responsables »… J’aurais pu rajouter « et potentiellement COUPABLES » ?

Voilà mes 4 coupe-ongles personnalisés à partir de vernis à ongle et de stylo indélébiles. On n’est pas dans de la haute déco mais bon, c’est efficace. Enfin.. j’espère.

coupe-ongles personnalisés

Actuellement je balance entre la fierté du mode solution et le manque de confiance dans la pérennité de celle-ci. Un état d’esprit très parental en somme. Parce que je me souviens bien d’un kit manucure personnalisé trouvé chez Fleux et offert à mon grand garçon qui n’a pas eu le succès escompté, vu qu’il cherche encore son coupe-ongle !

coupe-ongle personnalisé

Chez vous, le combat du quotidien tourne autour de quoi ? Les chaussettes ? Les clés ? Les brosses à dent ? Les chargeurs de téléphone ? Les télécommandes ?

 

9 Commentaires

  • Si il n’y en avait qu’un de combat quotidien! j’ai déjà vu ma fille chercher ses chaussures pendant (9 ans) un bon quart d’heure avant que sa sœur(5ans) lui fasse remarquer qu’elle les avait au pieds…. Alors comme même ce qu’elles portent elle ne le trouve pas… ce qu’elles n’ont pas rangés… Plus sérieusement le grand combat c’est le doudou de ma fille, dont elle a absolument besoin pour dormir (je tairai son âge actuel) et qu’elle ne retrouve systématiquement pas quand tout le monde est absolument crevé!

  • Ici le kit manucure avait résolu le problème pour celui qui l’a reçu! Enfin…il avait quand même 17 ans mais je crois le problème ne venait pas de lui…Je ne nommerai pas la coupable. Par contre moi je cherche tout le temps mon téléphone. Souvent je dois demander à quelqu’un de m’appeler pour le retrouver. Quand je suis seule c’est la panique 😨

  • C’est rigolo, parce que chez moi aussi, les coupe-ongles semblent subir une malédiction! De même que les pinces à épiler, d’ailleurs! Je retiens ton idée, merci! Si tu avais également un truc pour les chaussettes qui se retrouvent systématiquement sans leur jumelle, je suis aussi preneuse!😉

  • Pareil ici pour les coupes ongles. Ca disparait presque aussi vite que la boite de chocolat …
    Par contre, j’ai toujours des brosses à dent qui apparaissent. On est 4 et souvent il y en a 5 sur l’évier … Peut-être que ce sont celles d’une autre maison où ça a disparu? Et donc peut-être que quelqu’un trouve régulièrement des coupes ongles chez lui…

  • Outre les chaussettes, ici ce sont les pinces à épiler qui disparaissent, les cintres à pantalons (??), les ciseaux de broderie et les stylos friction (utilisés aussi pour la broderie, je vois donc un rapport…)
    Il doit y avoir quelque part une maison de lutin pleine de trésors !

  • Ici, c’est le peigne à cheveux! J’en rachète régulièrement pour mon mari, mon fils, mes filles.. où disparaissent-ils??? Mystère….. Et bien sûr les chaussettes, un grand classique !

  • Les chaussettes ! On eut pensé qu’au fur et à mesure qu’on se « débarrassait » de nos enfants, le problème serait résolu. Euhhhh ! Il ne nous reste plus qu’une sous notre toit et les chaussettes disparaissent toujours et on en retrouve encore des orphelines. Incompréhensibles et je dirai même sujet sensible pour l’homme.

    Je te trouve bien bien optimiste de penser avoir réglé ton problème avec des coupe-ongles personnalisés. Mais en même temps, qui ne tente rien …

Commenter