La fabuloserie d'Alain Bourdonnais, lieu extraordinaire

La Fabuloserie, extraordinaire “maison musée” d’arts bruts

On m’avait conseillé d’aller visiter la Fabuloserie, à Dicy dans l’Yonne, et je ne regrette pas d’avoir suivi ce conseil ! Merci Brigitte ! J’y suis allée avec MHF, et elle comme moi avons adoré.

Comment présenter cet endroit insolite ? Son propriétaire, feu l’architecte Alain Bourdonnais, la définissait comme une maison musée :

  • Une maison, parce que c’était là qu’il venait passer ses WE, à 2h de la vie parisienne, pour fabriquer ses propres œuvres d’art.
  • Et puis un musée car Alain y a entreposé ses collections d’art brut. Et clairement, il y a à voir !

La Fabuloserie, un lieu qui porte bien son nom

Sans grande surprise, tout ce qui s’y trouve est fabuleux, ingénieux, créatif, poétique, surprenant… Si vous vous y rendez et hésitez à embarquer des enfants avec vous, n’hésitez plus, le lieu a de quoi les captiver. C’est assez grand et riche pour valoir le déplacement, et comme le village est charmant, ça doit pouvoir se coupler avec un pique-nique :).

Infos pratiques Fabuloserie

Le tarif d’entrée est à 10€ pour les adultes et à 6€ pour les 5/18 ans.
On ne peut pas s’y rendre tous les jours de l’année, voici leurs ouvertures :

  • Avril, Mai, Juin : samedis, dimanches et fêtes de 11h00 à 19h
  • Juillet, août : tous les jours de 11h à 19h, compris 14 juillet et 15 août
  • Septembre, Octobre : samedis, dimanches et fêtes de 11h à19h

Les turbulents

Comme je le disais au début, l’intention première de ce lieu, c’est de permettre à Alain Bourdonnais de créer ses propres œuvres, à savoir ces immenses créatures qu’il surnomme “les turbulents”. Elles sont stockées dans une grande pièce et c’est très impressionnant.

fabuloserie - les turbulents d'alain bourdonnais

Je trouve qu’il y a un côté Max et les maximonstres. Ça vous le fait aussi ?

fabuloserie - les turbulents d'alain bourdonnais

Pourquoi ce nom des Turbulents ? Et bien parce qu’elles bougent. Ce ne sont pas vraiment des marionnettes animées de mécanismes. Les éléments sont plutôt montés sur ressorts et suivent les mouvements des humains qui se glissent à l’intérieur. Car oui, beaucoup sont des déguisements…

fabuloserie - les turbulents d'alain bourdonnais
fabuloserie - les turbulents d'alain bourdonnais

Il parait qu’Alain allait faire les courses avec ce vélo !!

Musée d’art brut

A côté de ses œuvres, à la Fabuloserie, Alain accueille aussi des collections d’autres créateurs donc. Et là… quel spectacle ! On parle d’Art brut, c’est-à-dire des productions de personnes exemptes de culture artistique. Pas d’artistes reconnus donc, plutôt des gens qui se sont lancés dans un coin de leur maison, juste pour suivre leur joie.

Ça donne des œuvres très variées et qui semblent parfois accessibles je trouve. Des gens qui collent des trucs récupérés, qui clouent, qui peinturlurent des productions naïves et joyeuses.

Parfois c’est très grand, parfois c’est minus, mais tous les cas sont assez “habités”. Moi j’adore.

Fabuloserie à dicy

Exemple pratique : ces pierres ont été longuement observées et ensuite, comme une paréidolie minérale, le “dessin” a été révélé. La pierre est devenue voiture, visage, etc… C’est ça l’art brut :). Pas de chichi, pas période, de genre… Du spontané et de l’envie.

Il y a des œuvres plus complexes que d’autres. Mais toutes sont inspirantes. A chaque fois, des infos sont apportées sur les auteurs mais (et j’en suis désolée), je n’ai pas noté leurs noms et j’ai la flemme d’aller les rechercher sur Internet.

En tout cas, les productions installées sont très variées

Je n’ai pas tout aimé, dans le sens “tiens, je ferais bien un truc similaire” ou “tiens, je verrais bien cela chez moi”. Parfois, c’est un peu glauque… Mais à chaque fois, perso, mon cerveau note, s’inspire, analyse. Et la Fabuloserie est très riche à ce titre.

Par exemple, les œuvres “accumulatives” me fascinent, même si comme dit mon amie, ça vieillit assez mal.

Il y a plein de propositions en bois, et cela aussi j’aime.

Niveau broderie, vous y trouverez des œuvres qui changent de ce qu’on voit habituellement. C’est rafraichissant.

Le jardin de la Fabuloserie

En plus de la maison, on peut aussi visiter le jardin. Pas d’horaire précise, la visite est guidée, ils attendent qu’il y ait un certain nombre de visiteurs pour la lancer. C’est une autre ambiance, mais c’est très chouette aussi.

Alain Bourdonnais a fait construire une super maison, un bassin artificiel et tout autour a installé d’autres collections. On longe le bassin et le guide nous les explique.

Là par exemple, c’est un décor de cinéma où il faisait intervenir ses Turbulents.

fabuloserie

Les œuvres croisées sont souvent des créations qui étaient installées dans les jardins de leurs propriétaires avant qu’Alain ne les rachète. Des animaux, des sculptures en composites divers…

Mais le clou du jardin et également ma partie préférée, c’est le manège de ce monsieur, Pierre Avezard dit Petit Pierre. Né avec une malformation du visage, et malgré l’amour de ses adelphes, il subit comme on peut l’imaginer encore maintenant, les brimades et les harcèlements des autres humains, petits et grands.

Il finit par quitter l’école (alors que son frère deviendra ingénieur) pour travailler comme vacher (gardien de vaches). Mais le cerveau de ce monsieur regorge d’ingéniosité. Et sur un petit bout de terrain que son patron lui a offert, il confectionne au fil des ans un immense manège !

Toutes les installations sont faites de bric et de broc, de récup de tôles, de moteurs, de peinture… Quand Alain Bourdonnais le découvre, Petit Pierre est à l’hôpital, en fin de vie. Il lui propose de déménager tout l’ensemble, à l’identique, pour qu’il continue de vivre dans son jardin. Petit Pierre accepte et c’est pour cela qu’on a la chance de l’observer dans son jus.

A chaque visite, le guide met en branle toute la structure. Et dans un fond sonore improbable de machinerie, on voit s’animer tous les décors, poétiques, joyeux et reflétant la vie de ce monsieur.

C’est fou de se dire que des humains peuvent se lancer dans ce genre de projets ! Moi ça me file la banane !

Et là aussi, on réfléchit à ce qu’on pourrait ramener chez soi, en terme d’inspiration et de motivation de vie.

Visite vidéo de la Fabuloserie

Voilà pour cette visite dans la Fabuloserie d’Alain Bourdonnais. Je ne sais pas si j’ai réussi à rendre la magie des lieux et si ça donne envie de s’y rendre. Vous me direz.

Je termine par une petite vidéo, qui vous aidera à vous immerger dans cet univers peut-être.

Merci de m’avoir lue dans tous les cas.

D’autres jardins extraordinaires ?

J’adore visiter ces lieux plus grands que nous… L’art et la nature se marient si bien !

Le moulin jaune, donc je viens de parler

La demeure du clown Slava est étonnante et mérite le détour !

Et puis les jardins du point du jour !

Pour les amoureux d’art et de botanique.

Je prends vos adresses évidemment.

***********

 

15 Commentaires

  • Bonjour,
    Je ne pense pas que ces gens aient fabriqué cela “juste pour suivre leur joie” malheureusement, mais plutôt que c’était aussi un dérivatif à leurs problèmes
    Enfin c’est ce que je ressens en voyant cette accumulation plutôt dérangeante.
    Merci à Mr Petitpierre et Mr Bourbonnais, c’est très chouette !

    • Je ne suis pas dans leur tête, c’est sûr mais moi ça ne m’a pas dérangé. Nos interprétations disent souvent bien plus de nous que de ce qui est devant nous :). Parce que je suis quelqu’un de créatif, j’imagine donc qu’ils avaient de la joie à créer des choses de leurs mains.

  • Bonjour,
    “l’univers du poète ferrailleur” à Lizio dans le Morbihan, c’est en plein air et très gai.
    Succès assuré auprès des petits et des grands.

  • J’adore cette idée d’Alain Bourdonnais de recevoir des œuvres d’artistes / bricoleurs/ bidouilleurs inconnus, (on peut les appeler “créartistes”?). Même si j’apprécie aussi l’Art et la Culture qu’on retrouve dans les grands musées classiques, je trouve cela parfois un peu pédant et élitiste. Ici, je crois que tout le monde peut se sentir à l’aise!

  • Merci de partager cette découverte ! Je ne sais pas comment c’est en vrai mais tu rends parfaitement le côté inspirant et rafraîchissant. Comme un vrai bol d’air en pleine nature qui vous fait réaliser que le monde est bien plus riche qu’on ne pouvait le penser…

  • Quelle belle créativité! Je ne connaissais pas, merci pour cette découverte, j’aime beaucoup. En Mayenne, il y a le musée Robert Tatin, pas mal dans son genre non plus…

Commenter