Ciloubidouille
3 novembre 2006

Gateaux vitraux !

Une copine m’en avait parlé et j’avais trouvé le principe extra ! J’ai longtemps stocké dans un coin de ma tête cette envie, puis je me suis lancée mercredi dernier. Ma tante et son fils Baptiste venaient prendre le thé, c’était l’occasion ou jamais !

A la base, il faut trouver ce genre de bonbons là. Les durs, colorés, qui se sucent. Pas si évident à l’heure où Haribo et ses bonbons mous règnent en maitre… 4 teintes au programme : vert, rouge, jaune et orange.

 

Ensuite, faut les concassser ou mieux les pulvériser. Pas évidnet du tout. C’est trèèèèès résistants ces trucs là. J’ai utilisé mon rouleau à pâtisserie sans grand succès puis j’ai délégué cette tâche à zhom qui est parti broyer ses bonbons dehors ! 🙂

 

Et voilà le résultat ! Joli non ?

 

Pendant ce temps là, j’ai fait ma pâte sablée. Les gâteaux vitraux doivent pouvoir se faire avec n’importe quelle recette de gâteaux secs, donc laissez votre imagination aller éventuellement !

 

Je place ma boule au frigo pour une grosse demi heure.

 

Ensuite, rien que du très classique. Des emportes pièces ronds font la base du gateau. Je les aplatis légèrement pour qu’ils s’allongent et que les emporte-pièces « lettre » soient à l’aise dedans ! Maëlle se charge de les passer au jaune d’oeuf, pour le brillant.

 

Quelques minutes avant la fin de la cuisson, je retire les sablés du four. Le « E » et le « N » ont super noirci pour une raison que j’ignore, ils iront donc à la poubelle :(…

 

Maintenant, il ne reste plus qu’à remplir les trous avec la poudre de bonbon. Mon souci, c’est que la mienne a durci. Je pense qu’il y avait trop d’humidité dans la pièce et du coup mes petits tas étaient redevenus tout compacts. J’ai donc mis des coups de couteaux pour récupérer des bouts de matières premières. Le résultat est le suivant, pas très glamour…

 

Un petit gros plan. Ca déborde de partout…

 

Après cuisson, certains gateaux manquent de « jus » de bonbon. J’en remets donc un peu et je repasse le tout au four. Pas besoin de mettre très fort la puissance de ce dernier. Un 160° suffit pour liquéfier les bonbons sans cramer les gateaux.

 

Et hop, un E tout rose…

 

Ca ce sont les sablés fait avec le reste de la pâte ;).

 

Et voilà mes sablés vitrails. On peut lire Maëlle, Baptiste et… .rwa. (Erwan :)) ! Les enfants ont adoré et les ont engloutis rapidos. Même les grands.

 

Donnez-moi un P !!

PPPPPPPPPPPPPP 🙂 !

 

Au soleil… ca a de l’allure non ?

48 réactions au sujet de « Gateaux vitraux ! »

  1. Et même pas une bonne âme pour me dire qu’on dit Vitraux ou lieu de Vitrails 🙂 !! Tssss, je vous jure, les copines !!
    PS : il semblerait que ça bug dans les commentaires, certains ne passent pas.
    N’hésitez pas à m’en alerter via les forums que je fréquente ;).

  2. jolis les gateaux….je connaissais la version « photophore comestible » dans le meme principe, à savoir, faire fondre des bonbons pour obtenir des petits carrés transparents, assemblés en cubes à l’aide de joints en pate d’amande.
    très romantique sur une table pour un diner en amoureux, et à deguster à deux à la fin du repas.( vu dans le petit livre « mange ça, et épouse moi », une bible pour qui tient son homme par l’estomac…c’est à dire, pas moi).

  3. Whaaaaa, c’est trop chouette ! J’avais pas compris que tu avais réussi à garder le coté translucide…

    Est-ce que le bonbon redevient dur ou est-ce que c’est un peu plus pateux ?

  4. et c’est pratique, à manger? Ca fait pas des bouts de sablé qui se cassent la figure avec un bout de bonbon trop dur? C’est mon homme qui n’est pas trop convaincu qui demande…

  5. j’ai vu votre nom sur le blog de MHF et j’ai cliqué dessus
    je ne le regrette pas génial ces petits gateaux.
    dommage que mes petits enfants soient loin.

  6. C’est génial !

    Au premier abord, la première photo ne me faisait pas trop envie : ça me faisait pensé aux gâteaux anglais tout gélatineux, qui tremblent quand tu bouges…

    Et puis, quand j’ai lu le post, et vu le résultat : je trouve ça génial !

    NB : je pense que j’essayerai un de ces 4 ; mais comme je n’ai pas de jardin, je pense plutôt mettre les bonbons dans un sac en plastique, et « matraquer » le sac, avec le rouleau à patisser : comme ça les éclats de bonbon resteront dans le sac…

    Sinon, je suppose qu’au robot-mixer, ça rique de tout casser.. ? Pourtant, ce qerait le plus prtaique il me semble ?

  7. C’est l’anniversaire de mon petits-fils demain, donc j’ai les bonboms acidulés les ingrédients pour la pâte et je me mets aux fourneaux des cet aprè’m !!
    Merci pour toutes ces idées incroyables !
    Sylvie

  8. Merci Madame Cilou ;).

    Bon alors j’ai eu des petits soucis avec ces gâteaux, au moins ça sert de leçon. Je les ai fait trop petits, et une fois mi-cuits, la partie vide était encore plus petite. J’ai galéré pour remplir le vide de chaque gâteau. D’ailleurs, on voit que ça a débordé …
    Et puis, j’ai dû broyer les bonbons en morceaux trop petits (paillettes) donc très peu de mélanges de couleurs. Déception …
    Demain soir, je retente, pas envie de rester sur cette petite déception. Je ferai des sablés plus grands avec une partie vide aussi plus grande. ET les bonbons, je les casserai moins. Affaire à suivre … :p

  9. Bonjour, très chouettes ces gâteaux, bravo pour l’idée!! Les enfants doivent être ravis!

    J’adore la cuisine décorative, votre recette sympathique et ludique sera ma prochaine. Rien qu’à voir les photos, une de mes filles en avait bien envie.

    J’aurais une question technique: j’ai vu que vous faisiez cuire le tout sur du papier cuisson mais est ce que le jus de bonbon ne coule pas sous le sablé? C’est simple à décoller?

  10. pourquoi dans les 1er il ny a pas de  » bulles » alors que dans les autre il y en a beaucoups sa peut paraitre bete mais je trouve encore plus beau vec ^^

  11. Ca y est !!!
    J’ai fait ces petits gâteux qui ont eu un franc succès !!

    Comme j’ai fait plusierus fournées, je peux confirmer : ceux qui ont débulles ont bouilli.
    Il faut savoir que si on laisse encore un peu, ils arrêtent de bouillir (je pense que l’eau s’étant évaporée, ça ne peut plus bouillir après. Et là, le bonbon, en refroidissant devient ultra-lisse : ça fait bien fini.

    J’ai bien pris une photo, mais je ne sais pas la mettre en ligne. Maintenant, il y en a déjà quelques unes, et je ne sais pas si la mienne apportera vraiment quelque chose ; sinon que c’est toujours aussi joli à regarder !

    Ah oui, et aussi, pour concasser les bonbons, je les ai mis dans des petits sacs congélation, et j’ai taper dessus avec le rouleau à pâtisserie : ça marche très bien, et tout reste dans le sachet.

  12. On a essayé. Franc succès. Pour écraser les bonbons : on laisse le papier et on donne un coup de massette (un gros marteau bien lourd) sur la planche à découper. Ensuite, y’a plus qu’à vider l’emballage…
    ça va tout seul.

    ps : on avait des sablés qui avaient cassé à la première cuisson. en faisant déborder le bonbon sur les cassures, on les a rafistolés. Nickel…

  13. je laisse encore un commentaire mais après je me calme parce que sinon y’en aurait un sur tous les articles.
    J’ai commenc »é à visiter ton blog ya 2semaines au boulot! en fait je me faisais chier et je suis allée chercher sur le net des modèles de gravure sur verre (car je venais de m’acheter un mini graveur) pour voir un peu ce que les autres faisaient et je suis tombée par hasar (comme bcp!) sur ton site! depuis je ne le lache plus !!
    je viens justement de sortir du four les tortillons pr l’apéro! sauf que j’ai un peu galéré parce que j’avais laissé ma pâte trop lgtps dehors avt de m’y mettre. Donc elle était toute « élastique » !! mais ça va.
    j’ai mis des pignons moi dessus!! miam ! j’adore ça !

  14. oops ! j’ai oublié la suite du commentaire qui à la base devait être sur les gateaux vitraux (je suis bavarde!) et du coup j’ai cliqué acant de mettre la suite !!
    Ils st supers les gateaux.C’est clair ceux de Angé st magnifiques!!
    Les tiens aussi hein !!
    mais c’est génial, je connaissais pas du tout. Mais ça fait quoi comme sensation quand tu le mange ? parce que le bonbon redevient tout dur et le gateau …ben voilà quoi c’est un gateau. ça fait pas bizare le mélange des 2 ? tu finis pas le gateau avant le bonbon ?

  15. Je découvre à l’instant (alors que je suis à la recherche d’une idée de gateau d’anniv pour ma pépette…), c’est génial, je m’interroge aussi sur la sensation que ça doit faire quand tu manges ça….je teste pendant les vacances !

  16. excellent pour l’anniv.de mon pioupiou!!
    Je retiens l’idée, ses copains vont en prendre plein la vue!
    parce que comme je l’ai déjà lu dans ton blog ,pour les enfants, ce qui est important c’est plus l’apparence du gateau que ce qu’il y a dedans et plus il y a de couleurs plus ca les rends gourmands!!!!!
    PS: ton blog est tellement génialissime que je me suis achetée un carnet pour prendre des notes , ééééééhhhhh oui je copie……..
    MERCI…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *