Ciloubidouille
27 juillet 2010

Tomates séchées maison

Dans les blogs de cuisine, en général, on vous explique avec raison que pour magnifier les recettes, il faut utiliser des produits de très haute qualité. Plus c’est bio/frais/plein de saveurs, meilleur sera notre petit plat. Logique ! Sauf que dans ma vie à moi, je ne passe pas mon temps à courir derrière le haricot craquant. Si je le trouve, fine. Mais sinon, tant pis, je fais avec la promo du jour. Pire, parfois mes produits vieillissent, se fripent, se périment plus vite que je ne le souhaiterais ! Et là, c’est l’horreur. Qui a envie de croquer dans les tomates nécrosées que vous voyez ci-dessous ? La solution dans ce cas, c’est de faire une petite sauce et hop, ni vu, ni connu, je t’embrouille, la tomate fripée parfume agréablement un gratin de pâtes. Mais la semaine dernière, j’ai trouvé une autre astuce sur le Net et depuis, elle fait fureur ! Je vais donc la partager avec vous et vous expliquer comment à partir de ces tomates cerises ramollo, on obtient des tomates séchées de la mort qui tue !

Parole de Mickael Jackson !

La préparation est enfantine et nécessite trois fois rien de temps et de matos ! La follaille quoi ! Vous coupez vos tomates cerise en deux. Si vos petites vieilles toute fripées sont des tomates normales, taillez-les en quartier, voire en 8ème. Ensuite, aspergez d’huile d’olive. La mienne est aromatisée au basilic, mais là c’est vous qui voyez (on doit aussi pouvoir le faire à l’ail, à l’échalote, etc).

Vous saupoudrez de petites herbes de Provence (celles qui se mangent hein…), de sel et de poivre (à votre goût itou).

Et hop, vous les installez têtes en l’air sur une plaque.

J’imagine qu’ici deux options sont envisageables. Si vous habitez dans une région très ensoleillée, il doit y avoir moyen de faire sécher ses tomates au soleil. N’étant pas vraiment inondée de soleil, je ne me suis pas penchée sur la question mais si ça vous intéresse, vous trouverez forcément des pistes à suivre sur le oueb. Moi j’ai choisi l’option four. J’ai placé mes tomates à 100°C pendant deux heures.

Au terme de ce délai, on obtient ce résultat là. Déjà, ça sent bon dans la maison.

Pourtant, ce n’est pas encore fini. Il faut les retourner une par une et les renfourner toujours à 100°C pour trois heures de cuisson. Autant vous dire que le mieux est de programmer son four et d’aller se pieuter ! Moi, c’est ce que j’ai fait.

Le lendemain matin, en ouvrant la porte de mon four, j’ai trouvé ces charmantes petites tomates. Elles étaient encore plus fripées qu’au départ, mais quelle odeur, quel goût ! Je les ai rassemblées dans un petit bocal et je les ai recouvertes d’huile d’olive. Au cours de mes cyber lectures, j’ai cru noter qu’elles se conservaient ainsi pendant deux semaines environ à condition que l’huile soit bien au dessus des tomates et qu’elles se congelaient très bien. Je n’ai testé ni l’un ni l’autre. Zhom en a mangé la moitié le soir même et le lendemain, c’est mon papa qui leur a fait subir un mauvais sort 🙂 ! Elles ne sont pas vues mourir.

Faut dire que ça et du pain frais (ou bien grillé), ça suffit à rendre un homme heureux non ? Pis ensuite, l’air des vacances gonfle encore plus fort nos poumons.

54 réactions au sujet de « Tomates séchées maison »

  1. Je m’explique : ça fait plus d’un an que je te suis jour après jour, sans avoir vraiment osé mettre un commentaire (j’ai pas de blog ! si si !), que tu m’épates avec tes inventions en tout genre… (désolée, je te tutoies alors qu’on ne se connait pas !)
    Enfin bref, là, j’ai pas résisté 😉
    En plus, les tomates séchées, ça me tente bien. Par contre, y’aurait pas moyen de faire sans huile ? (régime post grossesse oblige si je veux pouvoir rentrer dans mes pantalons…)
    Encore merci pour ton blog !

  2. Voilà qui est savoureux: on rentre de vacances, on vide les valises, on lance une machine, on reprend le train train… on regarde un peu internet qu’on avait laissé de côté pendant 15 jours… et hop un petit article tout chaud tout frais de ciloubidouille pour parler soleil à nos papilles… du sur mesure, merci Cilou de rendre le retour plus doux!
    Etant spécialiste des « oh là va falloir faire quelque chose avec ces tomates, là! » (ou autres légumes selon approvisionnement) je pense que cette recette sera tentée sans faute! merci!

  3. Alors pour le régime je compatis… Je vois bien de quoi tu parles, même si pour le moment, on ne peut pas dire que je fasse attention à ce que je mange. Alors pour l’huile… jocker ! Peut-être que ça fonctionne aussi bien sans ? Essayes, et tu nous diras !

  4. Sans huile ? Tsss girls, voyons 😉 En tt cas merci cilou j voulais en faire depuis longtemps maiS c décidément trop fatiguant de chercher une bonne recette sur le net :p

  5. Je rentre tout juste de vacances et j’ai pu voir que mon potager allait me fournir pas mal de tomates cette année (j’insiste sur le « cette année », car les années passées, j’ai fait pas mal d’erreurs de débutantes et ça a foiré !!!) alors il y en aura sans doute qui finiront dans cette recette (mais aussi sans huile !!!)
    merci Cilou

  6. Certainement excellentissime mais pas très écolo ! 5 heures de four !!!!!
    Je compte bien m’y mettre mais je ferais ça direct au soleil ou avec un four solaire……….

  7. Hummmmm çà à l’air bien bon même si faignant que je suis je les achètes, Mag de profuits frais sans huile ou en bocal avec huile çà dépend,

    Merci tout de même de ce rayon de soleil,

    Sinon je voudrais profiter de ton blog, et tu me supprimeras si çà t’embete, mais je voulais laisser un lien avec ma glace vanilles aux éclats de macaron qui participe à un jeu, et en même temps si qq’un veut participer au concours …

    Merci ….

  8. Super, moi je joue la faignant et j’achète dans un mag de frais, en bocal ou sans huile….

    Sinon je voulais me permettre de laisser un lien avec ma glace vanille et éclats de macarons, si vous désirez une recette, participer au concours et / ou voter pour moi

    si çà t’embete cilou, supprime moi ….

    Merci

  9. bonjour à toutes
    je confirme que cela marche aussi sans huile, et chez moi c’est sous le soleil ;o))) il fait déjà chaud alors pas question de mettre mon four en marche!
    merci Cilou

  10. HMMMMMMMMM!!! Ca à l’air vraiment bon… je vais m’y mettre aussi mais je crois que je vais tenter le soleil…. mon chéri m’a fait une espèce de germoir grand format avec une vielle fenêtre alors je vais m’en servir et je te redis si ça fonctionne…

  11. vu comme ça ça parait tout simple…pourquoi pas ? mon papa lui fait secher les figues de son jardin…faut dire que nous habitons Tarifa la pointe sud du dud de l´Andalousie, alors le soleil…
    Tenté une fois les tomates, mais j´ai abandonné: les abeilles s´etant appropiés mes tomates ( en forme de poires, soi disant les ideáles por le sechage…)
    besitos andaluces

  12. ragghh 9h50, je n’ai pas pris de petit déj et du coup tu me donnes sacrémment faim !! J’adore les tomates séchées mais en général c’est assez cher dans le commerce donc là cette petite recette facile tombe à pic pour en faire moi-même !!! merci !!

  13. j ai fais sécher les miennes ( tomates cerises de ma moman) au déshydrateur en aoüt dernier, et conservées dans l huile elles ont tenu jusqu à noël…

  14. Pour ma part, je trouve des tomates séchées (vendues « hors huile ») à des prix très raisonnables, et vu qu’actuellement la cuisine se résume pour moi à ouvrir une boîte de conserve et faire réchauffer une pizza surgelée (pour cause de travaux !), je ne tenterai pas tout de suite… Mais bon à savoir quand même !
    Pour répondre à Sandrine : moi, j’en mets un peu partout : salades composées, tartes salées, toasts, sauce tomate, etc. , en fait, partout où je mettrais des tomates ! J’aime bien le côté stockage à long terme qui permet de toujours en avoir en dépannage.

  15. c’est justement le sort que je leur réserve toujours quand je suis pas la cadence de la maturité ! et encore hier (four ou barbecue avec couvercle c’est beaucoup moins long …elles caramélisent…hummmm) et même moins cuite et chaudes avec des grillades c’est aussi excellent , je leur mets aussi souvent de l’ail et du persil dessus (à la provençale) Pour les grosses il faut cependant lever un petit peu de pulpe pour éviter que ça fasse trop bouillasse si on les cuit pas autant de temps. Quant à l’huile d’olive , c’est vrai que c’est un truc génial, il était préconisé pour conserver le contenu des boites de conserve ouvertes…celles qui moisissent au frigo, on connait toutes ça un jour ou l’autre
    Je me suis servie de ta recette de pâte d’amande pour les 18 balais de Cédric ..merci beaucoup

  16. un petit message en direct des vacances londoniennes . Merci de ne pas abandonner ton blog pendant l’ete ! tout cela a l air tres appetissant et je vais essayer ca des mon retour en France . Les photos sont tres appetissantes …
    MERCI !!

  17. Bonjour Cilou!
    Cela fait un moment maintenant que je suis ton blog, mais je n’ai pour l’instant jamais laissé de message… il faut un début à tout!
    J’ADORE!… mais comment on fait pour avoir le temps de tout faire!
    (… et je n’ai pas encore d’enfants!)
    Tout donne envie!
    Je t’ai mis en lien sur notre blog, je sais qu’il en a qui vont adorer!!!
    http://perlesetbidouilles.over-blog.com/

  18. Un grand merci. Ayant du temps et des tomates à revendre, je sais à quoi je vais occuper mes prochains jours!
    Et merci pour tous tes trucs.
    Et comment va la petite princesse?

  19. Bonjour,

    Ca fait un petit bout de temps que je regarde ce blog où tout semble facile à faire et où tout peut, plus ou moins, se décliner en fonction des idées et des occasions!
    Idéal aussi pour faire une pause à l’heure du déjeuner quand on mange devant son ordi (pas bien je sais mais on n’a pas toujours le choix!!!). J’ai testé dès samedi les tomates séchées et je dois bien dire que c’est super bon et que pour les 15 jours de conservation on repassera… On a tout mangé au dîner!
    Merci pour les bonnes idées et à bientôt

  20. J’ai fais des tomates séchées l’an dernier avec toutes celles ramassées dans le jardin car je devais accoucher et j’avais pas hyper envie de me lancer dans la confection de sauces tomate élaborées.

    Je les ai badigeonnées d’un mélange d’huile, de sucre et d’herbes de Provence et zou, au four à 120°, porte ouverte pendant 3h. Pas besoin de les retourner.

    Une fois cuites, je les ai mises dans des bocaux à conserve, récouvertes d’huile et zou, à la cave. C’était en août dernier et on a finis le dernier bocal en mai donc ça se conserve plus de 2 semaines! Même quand on a déjà entamé le pot! 😉

    En tous cas, c’est vraiment délicieux et économique!

    Bravo pour tes photos, elles sont encore superbes et elles donnent l’eau à la bouche!

  21. mmmm, miaaaam!!
    mais alors avec un total de 5h de four électrique pour moi, c’est l’homme qui va râler. héhé. j’ai intérêt à en faire un bon paquet à la fois!!!!
    bon, en même temps, j’ai le soleil ici. je peux toujours tenter avec l’énergie gratos…

  22. Je viens de rentrer de vacances et voilà’t’y pas que j’ai retrouvé 5 tomates que j’avais oubliées et qui avaient eu le bon goût de na pas pourrir, juste un peu desséché…..
    Je les ai donc mises au four à 150°c pour 2 h 1/2 avec un petit mélange (une cuiller à soupe de succre, 3 d’huile)
    et pendant qu’elles « cuisent », je me mets à jours de mes mails et des bloges que je suis habituellement et je tobre sur tes tomates…. alors que ça sent bon partout dans la maison….. Je ne sais pas si je vais tenir 2 heures 1/2, mis il paraît que le caramel au fond du plat, à la fin, est une tuerie…..
    merci en tout cas pout toutes ces bonnes idées….

  23. Je suis fan de tomates séchées depuis qu’on me les a fait découvrir …
    Dans un cake, un feuilleté, ou en toast … Miam !
    Avec du fromage type Rondelé, sur un pain aux noix … Un pur régal !!
    Merci du partage de la recette en tout cas
    Bises

  24. Ben ça y est, avec les tomates du jardin, je viens d’en faire une grosse fournée. Je crois qu’on va se régaler quelques jours. Merci beaucoup de cette recette.

  25. ton post vient à point, car j’ai ramassé 5kg de tomates cerise l’autre jour et je ne sais plus quoi en faire.
    Je vais donc essayer ta recette et les congeler…je dois bien avoir un peu de place entre les oreillons d’abricots et les fruits rouges de cet été…

  26. Bon, je remonte un vieux post, mais c’est vraiment trop de la boulette ces tomates séchées… A déguster sur une tartine avec du fromage de chèvre, miam ! Même ma nièce et mon neveu ont aimé !

  27. Super, j’ai retrouvé ta recette ! J’ai acheté hier un stock de tomates cerise à 1€ le kilo et du coup, cette année, pas de chocolat pour les amis mais un bon gros bocal de tomates en attendant l’été.
    Merci 🙂

  28. les années passent, les tomates trépassent ! je reviens chaque fois faire un petit tour sur ce post vérifier les temps de cuisson et relire avec délice « elles ne sont pas vues mourir », expression que j’ai découverte ici et qui chante de temps à autre dans ma tête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *