Ciloubidouille
6 juin 2013

Hamburger maison

La mode du hamburger bat son plein. Et par hamburger, je ne parle pas celui tout raplapla des fast foods, non. Je parle de celui qui vient des USA, le hamburger gourmand, charnu, bien rempli. A Paris, les deux stars du street food de qualité, c’est Big Fernand et Le Camion qui fume. Ces deux « restaurants » sont des places tellement courues qu’il faut parfois faire une heure de queue pour déguster un hamburger de compète. Mais au bout du compte, rares sont les déçus de l’attente. Faut juste se conditionner à l’avance et savoir qu’on va devoir poireauter ^^.

Galvanisée par l’œil heureux de mon amoureux, revenu enthousiaste de deux hamburgers parties, je me suis lancée le défi de lui réaliser un repas totalement maison. Des frites en passant par le petit pain rond, j’ai tout fait moi-même. Sauf la viande ^^ !


Pour la recette du pain, j’avoue avoir un peu hésité parmi toutes les recettes trouvées sur Internet et dans mes livres de cuisine. Les différences étaient tellement énormes qu’il n’était pas évident de trancher. J’ai donc fait confiance au hasard, et j’ai suivi celle de ce site américain.

  • 420gr de farine
  • 70gr de beurre + 15gr pour dorer
  • Un œuf
  • 100gr d’eau tiède
  • Une grosse pincée de sel
  • 50gr de sucre
  • Un sachet de levure.

Ces proportions valent pour 4/6 pains, selon leurs tailles.

Pas de grandes difficultés en revanche pour réaliser la recette, ça fonctionne comme une pâte à pain/brioche lambda. Faut juste s’y prendre à l’avance car il ne faut pas zapper le temps de levage. On mélange les ingrédients secs en premier.

On rajoute l’œuf et le beurre, coupé finement.

Enfin, on fait couler de l’eau tiède (la tiédeur favorise la poussée de levure, mais inversement une eau trop chaude peut tuer le levain, ne vous lâchez pas sur la température).

Ensuite, soit vous faîtes travailler votre robot avec la Feuille. Soit vous y allez avec vos petites mimines, le pétrissage à la mano fonctionne aussi très bien.

A la fin, vous obtenez une pâte de ce style que vous laissez reposer près du radiateur (nous sommes en juin 2013 n’oublions pas…) (je rajoute 2013, pour les archéologues qui se chercheront à comprendre cette blague météo dans 50 ans –> on a un temps de mieeeerda depuis octobre dernier).

Sinon il faut compter une bonne heure de repos. Deux c’est mieux.

Au bout de ce délai, on passe au façonnage. On saupoudre le plan de travail de farine et on modèle 4 jolies boules. Attention, ça donne de beaux hamburgers hein. Donc si vous souhaitez quelque chose de moins gros, vous pouvez réaliser 6 pains.

Avec un pinceau, on recouvre les pains de beurre fondu. C’est le moment aussi de rajouter des petites graines de sésame.

Mais on peut varier les plaisirs :). Ici des graines de courges.

Dans un four préchauffé à 190°C, enfournez vos petits pains pendant 15 minutes. Il  faudra peut-être rallonger la cuisson de quelques minutes selon si vous souhaitez des pains blancs ou bien bronzés.

Et voilà l’intérieur après cuisson. Moi j’imaginais un pain plus aéré, type pain de mie, mais mon zhom m’a dit que le pain américain ressemblait à celui-ci. Et c’est lui le pro.

Passons aux frites. Je me suis plongée avec délice dans ce merveilleux livre. Je vous le recommande vivement, il est vraiment chouette. Je ne pensais pas qu’on puisse avoir de la matière pour dédier un livre entier à des frites, mais si, c’est vraiment bien fichu.

Du coup, on se rend compte aussi que faire des frites en suivant leurs préceptes, ce n’est pas non plus super rapide. Il faut que les pommes de terre trempent une bonne heure dans de l’eau, elle-même régulièrement changée, histoire d’enlever de l’amidon.


Il y a aussi une technique pour couper les frites (que j’ai moyen suivie…) (Moyen = un peu au début et pas du tout à la fin… Ça fait une moyenne non ? ^^). Une fois qu’elles sont en bâtonnet, on les retrempe encore plusieurs fois dans de l’eau fraiche.

Ensuite, c’est l’étape séchage. Un torchon propre et zhou… on sèche les frites. Objectif zéro flotte. Pourquoi ? A cause du bain d’huile qu’elles vont prendre. Si on met de l’eau dans l’huile, ça éclabousse de partout et j’imagine que ça refroidit la température également. C’est surtout dangereux en fait.

Selon mon livre, les frites se cuisent en deux fois. Avantage : elles sont dorées et moelleuses. Désavantage : elles seront plus gorgées d’huile, donc plus grasses.
M’enfin, à partir du moment où on a décidé de manger des frites hein, autant se faire plaisir.

Le côté positif que j’ai trouvé à la cuisson en deux temps c’est que j’ai pu « précuire » mes frites à l’avance. Et quand mes invités ont été installés, j’ai lancé le second bain. J’ai obtenu des frites crousti-fondantes et bien chaudes !

(Sur ma photo, les frites sortent de leur premier bain).

Passons à l’étape oignon. J’en ai détaillé deux en lamelles et je les ai fait cuire très doucement avec une cuillère de sucre, un gros morceau de beurre et une belle pincée de sel.


J’ai rajouté également deux cuillères à soupe de crème de vinaigre balsamique.

Ensuite, on recouvre d’un couvercle ou comme moi d’une feuille de papier alu et on laisse cuire à feu très doux pendant 20/30 minutes.

On obtient des oignons confits, super fondants…

C’est le moment de lancer la petite sauce qui va bien : vinaigre balsamique + miel. Proportion pifométrique ^^! On laisse réduire lentement également. On obtient un sirop délicieux…

On enchaine par les « accessoires »… C’est à ce moment-là que tu te dis que faire son propre hamburger, de A à Z, ça nécessite d’avoir le temps !

Je me suis inspirée des recettes trouvées sur cet autre livre que je recommande tout aussi chaudement. Ce sont les recettes des hamburgers du Camion qui fume, et la lecture de cet ouvrage donne diablement FAIM !

Voici donc 4 belles portions de steak haché, des tomates cerise et de la fourme d’ambert. La suite, vous la connaissez, on empile les ingrédients selon un ordre qui importe peu (je crois). Il faut simplement respecter une logique d’équilibre ! Et cuire préalablement les steaks à la cuisson qui vous plait (bleu, bien cuit, saignant…).

Une fois tous les ingrédients empilés, on passe les hamburgers au four chaud pendant 10/15 minutes. On envoie les frites prendre leur second bain. Et on crie : « A taaaaable » !

Les assiettes sont prêtes, la bonne odeur remplit la maison, c’est la fête !

Vu la taille des bestiaux, les manger en une bouchée s’avère difficile, mais c’est justement ça qui est rigolo.

Verdict de l’amoureux ?

« Hum, je ne m’en souviens plus vraiment, il faudrait que tu m’en refasses pour que je fasse une étude comparative de qualité »…
Vous voyez le genre ^^ !

Bref, il les a trouvé délicieux. Un bon compromis entre les hamburgers américains et nos exigences de petits français.

***

Puis qu’on parle de gastronomie du far-ouest, je vais vous parler de Phare ouest. De Bretagne donc !
On m’a fait parvenir une box food très sympa, qui s’appelle Gourmanéo.

Le concept est malin. Dedans, on trouve de quoi confectionner un repas complet (entrée, plat, dessert et boisson) avec des plats régionaux. Moi j’ai eu la box Bretagne, mais on peut aussi avoir la box Méditerranée.

Dedans, on a aussi un petit guide pour suivre les recettes. Sympa pour organiser un repas en amoureux, sans avoir à faire les courses, tout en voyageant en France. Pour mieux vous rendre compte, vous pouvez voir ici le genre de coffret repas on peut commander.

La Box vaut 40€.

Bonne nuit les zamis !

39 réactions au sujet de « Hamburger maison »

  1. Yeah! Yipppeeee yeah!!! Ma 2e fois en prem’s!
    Miam miam en tout cas, malgré l’heure tardive, j’en prendrais bien un! Chapeau bas, l’artiste!

  2. MIAM MIAM!!
    Moi cela fait 2 ans que je fais tout moi même. Il a fallu du temps pour trouver the recette du pain. Moi je dis vive le robot menagé( j’ai le même que toi mais en bleu 😉 ). J’hésitais à commander le livre de recette du camion qui fume. Je vais peut être me tenter.

    ps: au passage bon courage pour le déménagement et le changement de vie. 🙂

  3. Rooooo….tu me donnes faim dès le matin pourtant j’ai déjeuné !!!
    Tu m’as tellement fait envie que ce week-end sera hamburger party à la maison 😆
    Merci Cilou pour ce super article et bravo à zhom pour son dévouement :mrgreen:
    Bisous

  4. Ca donne envie, cela fait des années que je n’ai pas mangé de hamburger ! Il y a des recettes pour des hamburgers light ?
    Pourquoi n’en as tu fait que 4 ????

  5. Les frites maison à la friteuse (version poêle) , mon zhom en est un inconditionnel, c’est vraiment un autre gout que celles du commerce, rien à voir!

    C’est sympa l’idée du pain pour hamburger home made, je n’y avais jamais pensé en fait, peut-etre un peu trop formatée de qd j’ai bossé en resto rapide…
    Et bien donc merçi pour l’idée repas de ce soir, Hamburger maison/frites maison… un air de pré vacances en fait ^^

  6. J’adore faire les hamburgers maison et mes filles adorent les manger !
    Après, c’est comme avec les pizzas maison, elles ne veulent plus que du « fait maison » !

    Tes hamburgers me donnent drôlement faim ! 😀 Et hop un livre de plus dans ma cuisine : « le camion qui fume…. » hummmmm

  7. Wow ! la tuerie de la mort qui tue !!! Je ne sais pas si je vais avoir le courage de faire tout ça mais l’idée des oignons confits et de la sauce miel-vinaigre balsamique, je sens que je vais tomber dedans…

  8. J’ai appris que le steak il fallait le refaçonner en mélangeant la viande avec des aromates afin qu’elle soit plus goûtue et non rajouter par dessus. Ce que l’on fait pour un steak tartare, tu vois ?

    Bon sinon parlons franchement: Tu as une friteuse ????
    Même pô que je le savais dis donc :mrgreen:

  9. moi qui suis normande,je testerais bien fines escalopes de dinde, mélange crème/moutarde et camembert…enfin, je dis ça comme ça 😉

  10. Quel courage, se lancer dans les frites ET le pain, ça a l’air très bon! Par contre, le fourme…C’est peut-être un peu fort (je suis façonnée aux hamburgers au fromage qui n’a pas de goût!) mais je tenterai un jour!

  11. Alors si quelqu’un a le livre « PATISSERIE » de Christophe Felder, il donne une recette de buns. Je l’ai essayée pour faire justement des hamburgeurs, et ça donne un pain type pain au lait, qui est vraiment bon. Par contre, faut s’y prendre la veille, c’est très long à faire.
    En tout cas, tes hamburgeurs ont l’air vraiment bons, et énormes comme ceux qu’on trouve aux USA !

  12. MIAM, MIAM, MIAM !
    les hamburgers, à la maison, c’est mon homme à moi qui les fait, mais il achète le pain au supermarché (comme qd il était étudiant et qu’il travaillait à Mc D ou son concurrent qui commencent par un Q !!).
    Et bien, tes pains (qu’il m’arrive aussi de faire) m’inspirent pour les hamburgers, mais j’ai peur de la critique de l’homme et des enfants …
    C’est que les « hamburgers-papa » c’est sacré à la maison !!!

  13. Je ne sais pas exactement pourquoi (une histoire d’amidon), mais en Belgique, on cuit toujours nos frites 2x… et elles sont excellentes 😛

  14. Oh ben j’ai tenté ça aussi il y a 15 jours ! Et j’ai cherché longtemps la recette des petits pains. Au final j’avais le même rendu que toi, alors que j’attendais quelque chose de plus moelleux !
    En tout cas je vais retenter avec ta recette, on pourra comparer comme ça !
    Bises

  15. Moi j’aime beaucoup le blog de recette américaine, j’y retrouve vraiment (en photo) ce que je mangeais aux USA, bon par contre comme je n’aime pas cuisiner je n’ai jamais tester leurs recettes même si les cinnamon rolls me font beaucoup d’oeil (c’est une tuerie pour qui aime la cannelle!).
    Pour ton hamburger, il a l’air d’être troooooop bon, j’en ai eu l’eau à la bouche rien qu’en le regardant, slurp!
    Toujours quand je vivais aux USA on préparait nos steaks hachés nous même, on achetait la viande déjà hachée, on la m »langeait avec de la sauce teriaky (ortho???), des oignons, du poivre… et ensuite on formait les petites « boules » de viande qu’on faisait cuire. J’étais septique au début et convaincue après avoir gouté!

  16. C’est quoi ton secret? Un boulot, un changement de continent, des enfants, et au lieu de filer au drive ramener le dîner, tu fais des hamburgers homemade. Un plongeon dans la marmite de potion magique quand tu étais petite ou alors tu es bionique? En tout cas, ça donne toujours un peu de ta pêche de lire tes posts.

  17. Vendredi dernier, tentée par cet article, je cours chez mon libraire pour trouver ce fameux livre du camion qui fume… nada!!! 👿 mais celoui de Big fernand me tendait les bras 😛 alors, ni une ni deux, je l’ai adopté… super aussi! avec la recette pour le pain (pratqieu pour moi qui perd tout), différents conseils (sauces maison, cuisson du steack, etc…)… teste samedi midi (avec la fourme d’ambert! tentée aussi!)… super! et pas l’impression de manger des cochonneries (ou pas trop! 😉 …
    Merci encore…
    PS: emmènes-tu tes livres fétiches à Wuhan??? tu es restreinte à mort pour les containers???

  18. en bonne belge, je précise: les frites se cuisent en 2 fois et si possible dans du Blanc de boeuf (de la graisse de boeuf quoi) parce que l’huile, c’est assez bof pour le gout.
    Les frites doivent précuite à 130°C et puis à 180°C la deuxième fois.
    Je ne sais pas par contre si le blanc de boeuf se trouve facilement en France. J’ai des doutes vu que votre choix de sauces et de gout de chips est plus que limité par rapport à la Belgique. Sorry!

  19. mmmhhhh ça donne envie!! jamais tenté les petits pains moi….allez encore un truc à a jouter a ma « to do list »….pfff y’en a jusqu’en 2035!!!! 😉

  20. Je viens tout juste de decouvrir ton blog et je suis vraiment ravie ! tu as des idées formidable, rien que ton hamburger me donne une envie folle de le preparer a mes zouaves ! :mrgreen:
    Je suis trop contente de t’avoir découverte, en rentrant a la maison tu feras partie de mes favoris !!! 😉

  21. Merci beaucoup pour ton blog, je me régale… J’ai testé et adoré ces hamburgers, ou plutôt devrais-je dire « hamburgés », selon big Fernand, qui vient d’ouvrir son resto à Lyon depuis Avril dernier : verdict Mc’do peut se rabiller 😀

  22. Bonjour Ciloubidouille, je viens te dire merci pour ces burgers divins! Après avoir cuisiné des quiches et cakes pour mes invités d’hier, j’ai eu envie de changer. J’ai pris ton idée des minis burger avec ta recette des grands burgers.
    j’ai eu un succès fou! Avec les proportions que tu donnes j’ai fait 40minis burgers et je n’ai même pas eu le temps de les prendre en photos!
    Merci beaucoup!! (Je file, il me reste de la quiche à terminer…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *