Customisation de guéridon de grand-mère - Ciloubidouille

Customisation de guéridon de grand-mère

La customisation de guéridon n’est pas ma passion. Je ne sais pas quoi faire de ce petit meuble plus esthétique qu’utile. Dans d’autres siècles, il a dû avoir son temps de gloire mais désormais, il prend trop de place sans rendre un grand service au quotidien. Seulement j’en possède un qui a appartenu à ma grand-mère. A partir du moment où j’ai acheté ma nouvelle maison (= un gain de place notable), mon papa est arrivé avec des petites bricoles qui venaient de chez sa maman et dont personne ne voulait. Il ne parvenait pas à se résoudre à les jeter donc elles sont arrivées chez moi, un peu en mode “tu sauras bien quoi en faire”.

Chacun chemine avec son deuil, chacun trace le sillon personnel de ses larmes. Chez mon papa, je crois qu’il y a eu une phase lente et douce de répartition d’objets transitionnels vers ses enfants. Pas de doudou, mais de menues choses qui racontent des histoires que je ne connais pas. J’ai recueilli une partie de sa mémoire et depuis, je la modifie pour intégrer ces objets à ma vie.

C’est toute l’aventure de cette customisation de guéridon.

Choix de la nouvelle teinte

Auparavant, le guéridon se composait d’un mélange de doré et de bronze. Le plateau était très abimé, les couleurs totalement passées, voire tâchées. Pourtant, très sincèrement, j’ai eu un mal fou à me décider. Déjà à choisir l’option de tout recouvrir. Certes, je ne suis pas une personne attirée par les vieux objets, et même si je m’autorise des écarts, mes goûts sont résolument contemporains. Mais je sais aussi respecter les meubles anciens. Ce qui m’a décidé à bomber, c’est que je n’étais pas capable de restaurer correctement ce guéridon. (Je n’ai pas encore fait d’ateliers créatifs à Paris sur ce thème !). Alors je l’ai refait à ma sauce.

Deuxième hésitation : il a fallu choisir la couleur en question… ^^

customisation de guéridon

J’avais même demandé votre aide sur les réseaux sociaux. Au final, j’ai opté pour le Or rose de la marque Rust-Oleum, dont j’adore les produits. J’ai utilisé la bombe fonte pour un autre projet, moins fini, dont il est peu probable que je vous parle. Trop sobre pour en faire un article.

customisation de guéridon - Avant

Étape obligatoire avant de bomber : on dégraisse ! Moi j’utilise de l’alcool à brûler ou du White Spirit. Mais je ne sais pas exactement lequel est le mieux adapté. Je suppose que ça doit dépendre aussi du support (bois, plastique, verre…). En tout cas, je ne lésine pas sur les quantités, afin de bien virer la couche de gras qui empêcherait la peinture de s’accrocher.

Si vous ne le faites pas, on appelle ça “peinture sur merde” chez nous. Et clairement, ça ne tient pas très longtemps…

customisation de guéridon - dégraissage

Ensuite, on bombe avec régularité, le bon angle et la bonne distance (20 cm environ). Vous pouvez le voir, une partie du plateau était bien abimée. La bombe ne l’a pas camouflée car l’érosion est restée une fois la peinture sèche. Le trou a aspiré le rose et il n’est resté que l’argent et le doré !

customisation de guéridon - bombe peinture  customisation de guéridon - bombe peinture

Étape du dessin

Une fois les trois couches de bombe passées et séchées, j’ai dégainé le stylo noir Staedtler, un de ceux que j’utilise pour le dessin. Ils sont de qualité, ne bavent pas et ont une encre résistante aux UV et à l’eau.

customisation de guéridon - décoration au feutre

Et je me suis amusée à tracer le contours des dessins existants. Une couronne de petites fleurs déjà.

customisation de guéridon - feutre sur motifs customisation de guéridon - décoration au feutre

Et puis les motifs du centre, même si je ne suis pas repassée exactement sur toutes les lignes. Déjà, j’étais bien contente (et rassurée) de ne pas avoir fait un désastre de cette customisation de guéridon…

customisation de guéridon - détail dessin

C’est mignon déjà non ? Là aussi, j’ai hésité à en rester là. Je voulais rajouter de la couleur mais dans ce domaine, le mieux est parfois l’ennemi du bien. Et puis j’ai eu une idée et je me suis lancée.

customisation de guéridon - feutre noir

 

Une touche de couleur

Je n’ai pas de photo de cette étape, mais vous allez facilement comprendre… J’ai sorti ma boîte à vernis à ongle. J’en ai… fiou… plein ! Et de toutes les couleurs car je m’en sers essentiellement en décoration. Mes petits ongles sont rarement bichonnés (sauf par toi, ma Julie !!).

Bref… J’ai sélectionné une dizaine de couleurs et j’ai déposé des billes de vernis au centre des motifs.

Je suis ravie du résultat. Ça apporte un peu de peps sans pour autant tomber dans le sapin de Noël qui clignote.

customisation de guéridon - vernis à ongle

 

Vernis de protection

Dernière étape : le vernis de protection. Là encore, je suis passée par le biais d’une bombe de vernis Rust-Oleum. Avantage ? C’est plus maniable et surtout, ça ne fait pas de traces de pinceau (attention aux coulures en revanche…).

Comme je savais qu’il y aurait des plantes sur ce guéridon, je voulais que le plateau soit bien résistant.

customisation de guéridon - vernis

 

Customisation de guéridon : après !

Et voilà… Il suffisait de déposer quelques éléments de déco. Le cheval de ma grand-mère (celui dont j’ai raconté l’histoire sur cet article), par exemple.

https://www.ciloubidouille.com/2018/07/05/les-mots-qui-font-du-lien/

Et puis la théière fleurie, toujours de ma grand-mère, dont je vous ai montré la mise en pot dans cette vidéo (même si la première plante a rendu l’âme depuis…)

Je suis vraiment contente de cette customisation de guéridon. Rigolo, j’avais d’abord écrit Guérison. Le cerveau est toujours plus malin qu’on ne le croit.

customisation de guéridon - après

Et voilà la bête de plein pied. Pour le moment, son emplacement est dans mon bureau. Mais peut-être migrera-t-il un jour dans la salle à manger. A chaque fois que je le croise, je suis ravie finalement de le savoir là.

Et vous ? Vous le trouvez comment ?

customisation de guéridon - Après

 

* * * * * * * * *

En cherchant le lien de ma vidéo youtube, je suis retombée sur celle de MaëllePrincesse qui customise un tee-shirt trop grand. Je ne crois pas l’avoir posté sur mon blog, juste sur Insta. Alors je vous la montre aussi ici. J’espère que ça vous plaira.

27 Commentaires

Commenter