Ecoféminisme et solidarités globales - Ciloubidouille

Ecoféminisme et solidarités globales

Ecoféminisme et solidarités globales

 

J’étais partie pour écrire mes pensées sur le féminisme et l’écologie. On le sait, l’avancement de ces deux causes majeures reposent encore bien trop sur les femmes.Si le sujet vous intéresse, je vous conseille de fouiller sur Internet. Vous y trouverez des articles du type “Les femmes sont conditionnées dans l’enfance à être plus écolo” et plein d’autres encore.

Et puis, ce matin, en revenant de courir comme tous les dimanches, j’ai vécu un chouette moment. Avec mon ami, à chaque sortie, on a pris le parti de ramasser des déchets. La Seine est très haute en ce moment et les immondices charriées par les eaux sont encore plus visibles. C’était triste et un peu désespérant. J’avais envie de revenir avec une épuisette… :(.

Puis je l’ai vu. Ce sac plastique accroché aux branches d’un arbre, flottant comme un drapeau et bien trop haut pour que je puisse l’attraper. Je savais qu’il finirait fatalement en lambeau dans la l’eau à pollution l’environnement des poissons et in fine le nôtre.

Avec mon ami, on a essayé de se porter pour l’atteindre mais peine perdue. On a alors trouvé une grande branche et on tentait de décrocher le sac quand notre manège a attiré des passants. Deux hommes. Puis un papa et son fils. Tout le monde a interrompu sa vie pour venir vers nous et à plusieurs, on a réussi à déloger le sac. Cris de joie…

Notre troupe éphémère s’est dispersée aussitôt, heureuse de cette victoire. On s’est salués en camarade. Et en m’éloignant, j’ai entendu un des deux hommes dire à son ami : « C’était bien ce moment écolo ». Et c’est vrai.

Aucun lien apparent avec la journée de la lutte pour les droits de la femme, mais un super sentiment du vivre ensemble. Je crois que ce mini groupe d’humains a eu son instant de joie collective, sa possibilité de faire la différence, même de manière minime, son moment de gratitude. C’était tout con, mais c’était vraiment bien.

Je m’en souhaite à foison des bouts de vie comme celui-là.

2 Commentaires

Commenter