Faut-il réussir son confinement ? - Ciloubidouille

Faut-il réussir son confinement ?

Faut-il réussir son confinement ?

 

On parle partout de “réussir son confinement”. Je ne sais pas trop pourquoi on se refile une pression supplémentaire. C’est assez anxiogène déjà comme situation non ?

Ça pourrait me parler pourtant. En effet, je fais partie de ces gens qui réfléchissent en permanence en terme de temps et d’énergie. Tous mes projets ont une échelle de temps. Il y a ceux qui ont une date de fin connue et/ou obligatoire. Ceux que je décale pour me consacrer à d’autres. Ceux que je priorise pour qu’ils bénéficient un max de mon énergie.

Le confinement ne change pas grand chose pour moi à ce niveau, en dehors du ravitaillement en matériel. J’ai dû refaire mes plans, me réorganiser comme tout le monde.

Je n’ai pas un projet confinement dans le sens temporel, mais dans le sens pragmatique. Que suis-je capable de démouler en ce moment ?

  • Le blog ? Oui, ça c’est à ma portée et j’y dédie plein d’énergie.
  • Le jardin ? Oui, également même si j’ai des tas d’échecs un peu décourageants.
  • La cuisine ? Pareil, je fais des tas de choses que j’avais envie de réaliser avant et j’adore ça.
  • Mes séances de coaching ? Là j’avoue que je gère moins bien. Mes clients venaient à moi par réseau. Maintenant, il faudrait que j’en parle davantage ici, au lieu de ne traiter que de tutos créatifs. Je pourrais aider plein de gens dont la communication est compliquée en ce moment mais je me demande comment aborder mes offres ici. Je file parfois des conseils en stories mais je ne suis jamais allée plus loin.
  • Pareil pour les ciloubox, je n’arrive pas à me résoudre à saturer la Poste avec mes colis. Peut-être envisager des précommandes ?

Bref… je réfléchis beaucoup à ce jeu rebattu par le confinement. Je ne sais pas si je vais le réussir (d’ailleurs, qui file les notes ??).

Mais il y a des choses inchangées, je bosse, je me remets en question, je m’adapte, je galère, j’hésite, je recommence… J’allais dire que ça musclait ma créativité mais j’ai dû mal à trouver un moment où je la laisse tranquille ^^ !

Et vous ? Ça cogite un max dans vos jolies têtes bien faites ? Quels sont vos freins ? Vos joies ? Vos réussites ? Racontez-moi ce que vous faites de cette période exceptionnelle, je suis curieuse de vos retours d’expérience.

bouquet de lilas

1 Commentaire

  • Le confinement, c’est comme ça un peu comme la météo. On est obligé de composer avec. Alors, je puise dans mes réserves d envie de projets. C’est drôle car je m aperçois que nous avons tous des idées pour quand on aura plus de temps. Alors il faut essayer de profiter de cette pause obligée pour réaliser ce qui est réalisable. J estime faire partie des privilégiés avec jardin campagne et cadre agréable. Pour autant l intérieure d une maison ou appartement ouvre aussi la porte à quelques envies. On a de la chance internet est une grange à idées avec des blogs des experiences qui peuvent faire tilt dans nos têtes. Pas besoin de grand chose pour créer écrire etc… Juste de l envie et de l imagination comme si on était encore des enfants. Souvenez-vous du journal d Anne Franck, ses conditions de confinement étaient bien plus dramatiques et pourtant… Je relativise et je me dis qu’il est possible de bien profiter de ce temps en respectant les règles qu on nous impose. J’ai laissé l écriture de l histoire de mon père de côté mais c’est le moment d y retourner. Mais comme le soleil me sourit je fais des bricolages dehors des vieilles chaises ont retrouvé bonne mine (d ailleurs merci à toi me me l avoir rappelé avec ta chaise) j ai planté des vieilles graines oubliées dans le garage. Je fais un chamboule tout avec des boîtes de conserve pour les petits enfants. On retrouve des vieilles peintures des tas de trucs qui retrouvent une utilité et chaque projet en fait naître un autre. Et donne des envies d encore.

Commenter