Pensées de retour d'un stage de permaculture - Ciloubidouille

Pensées de retour d’un stage de permaculture

Cilou des champs : je ne sais pas si ce stage en permaculture changera mon potager et si je vais avancer vers mon autosuffisance adorée. Mais une chose est sûre, il a déjà bien envoyé balader mon regard sur le monde agricole. Je sais pas non plus si ma vision de l’humanité en sort grandit, si il faut que je me terre dans un coin, en me contentant de faire de mon mieux… C’est compliqué de réaliser que je me suis perdue dans une vision de la nature manichéenne, naïve et sans réflexion complexe. Je me sens assez petite et inutile. Et en même temps, j’ai tellement envie de changer…

Bref, cette semaine est impactante, pis riche en cogitation.

Et moi qui adore apprendre, je me sens en bas de la montagne.

Heureusement, la montagne est jolie :).

3 Commentaires

  • Intéressant de lire ton chemin parcouru. Si tout le monde pouvait avancer comme cela…. Pour ma part j essaie de comprendre et j ai l envie de créer un petit jardin comme cela. J’ai pourtant la triste impression de voir un désert s installer. Un sol pauvre le manque d eau sont mes ennemis mais à te lire ça me met du baume au cœur. Aller courage. Il ne faut pas baisser les bras.

    • De ce que je comprends, la première étape serait de créer de l’ombre, qui apporterait de la fraicheur : des arbres ou arbustes résistants à la sécheresse qui feraient de l’ombre à d’autres plantes. Ensuite, pailler pour protéger le sol, lui permettre de garder son humidité et l’enrichir 🙂

Commenter