Broderie vue du ciel : brodez des paysages aériens !

Broderie vue du ciel : un projet créatif et affectif

Broderie vue du ciel… Quel titre étrange non ? Et pourtant, c’est un type de broderie que j’ai croisé souvent sur Pinterest ou Instagram, en suivant des mots clés comme “modern embroidery“. On y trouve le travail de gens talentueux et patients qui brodent comme s’ils dessinaient. J’ai des tas d’idées pour suivre leurs pas mais la première d’entre elles a été de reproduire un coin de planète que je connais et qui est cher à mes parents.

Le fil de notre histoire

A la mort de ses parents, mon papa a hérité de leur maison secondaire.

Oh, ça a l’air chic formulé ainsi “maison secondaire”… Mais concrètement, on est plus sur du chalet bricolé dans un terrain étrangement situé. L’ensemble ne vaut pas grand chose mais ça se saurait si la valeur des biens était uniquement financière. Là-bas, il y a le jardin de mes grands-parents, il y a leurs souvenirs, leur planque d’amoureux, il y a la Loire et ses berges aventureuses.

Dans ce coin de planète pauvre et riche à la fois, se nichent les enfances de mon père, de ses frères et celles de tous les petits enfants de notre famille. Avec mes frangin.e.s, on y allait faire semblant de pêcher. On remontait le cours d’eau en culotte pour trouver une île à aborder et à explorer.

Mes enfants aiment y aller, surtout les plus jeunes (rapport qu’il n’y a pas Internet ou presque…) ^^. Mon mari pas du tout (il est allergique à la poussière et revient avec des yeux de lapin albinos).

Clairement, je regrette de ne pas prendre plus le temps de m’y poser (j’avais écrit “pauser”, c’est presque mieux non ?). Je me suis toujours dit que si je devais m’isoler un temps, au lieu de payer une semaine de retraite new-age à 1500€ avec yoga, méditation et jeûne intermittent, c’est là que j’irai.

Seule. Avec éventuellement mon projet de livre.

Partout, je revois mes grand-parents. J’ai même des souvenirs de bricolage avec mon grand-père comme cette table en mosaïques faite ensemble. Si le gène de la bidouille existe, il me vient tout droit de mon papou.

L’année dernière, j’ai aussi donné une seconde vie à une armoire en bois de mes grands-parents (pendant que mon mari refaisait l’électricité de la cuisine du chalet).

Et la broderie vue du ciel alors ?

Ah oui, revenons à nos moutons.

Je voulais donc broder ce coin de France vu du ciel. Je l’ai donc recherché dans Google Maps, j’ai zoomé sur la partie qui m’intéressait. Et j’ai retaillé mon screen d’écran en rond. Ça a donné cette photo.

J’ai choisi un tissu blanc uni et j’ai reproduit les zones de cette vue aérienne. Pour cela, j’ai posé mon tissu sur mon iPad et j’ai décalqué en transparence.

Si vous n’avez pas d’iPad, vous pouvez imprimer la photo et faire la même chose à l’aide de la luminosité d’une fenêtre. Pas besoin que ce soit super précis. On cherche le réalisme mais pas la vérité absolue.

broderie google maps

Cercle à broder

Délimiter les zones

J’ai placé mon tissu sur lequel j’ai dessiné les zones au stylo, tout simplement, dans un cercle à broder. Un cercle à broder, c’est ce qui permet de bien tendre le tissu avec que le travail d’aiguille soit facilité.

J’ai rajouté des lettres pour me guider, comme dans ces dessins à colorier. A pour zone avec des Arbres… des X pour les zones de sable.

Choisir les couleurs des fils

Pour réaliser cette broderie vue du ciel, je n’avais donc pas de tuto, pas de fils fournis… Alors j’ai puisé dans mes stocks de fils à broder en coton. J’ai choisi moi-même les couleurs. D’autres auraient peut-être fait mieux car je me trouve nulle quand il s’agit de rajouter de la teinte. Et une pensée limitante, une !

Bref, on s’en fout, j’ai fait de mon mieux et c’est bien l’essentiel.

Parfois, j’ai même mélangé les couleurs des fils pour me fabriquer mon propre brin. Ici, je ne sais pas si ça se voit mais mon fil est composé de deux couleurs différentes. Pareil pour les fils utilisés pour représenter la Loire, j’ai mixé trois couleurs différentes.

Ensuite, j’ai brodé, brodé, brodé. Même sur ma terrasse en bois toute nouvelle.

Broderie vue du ciel

Quels sont les points utilisés ?

Je n’en ai utilisé que deux. Celui de base, qu’on appelle le point linéaire, parfois arrière, parfois avant.

Comme je dessinais des champs et que les champs sont des fabrications de l’homme, tout est bien rectiligne (On le sent que j’ai fait un stage de permaculture ?).

broderie vue du ciel

Quant aux arbres, j’ai fait des points de nœuds. Des centaines et des centaines de points de nœuds… J’ai fait attention de varier les couleurs de mes fils en restant assez homogène. Ce n’est pas parfait, cf les arbres en bleu en bas à gauche. C’est ça de broder devant un film, on n’est pas concentré et on manque de lumière ^^ !

Sur cette photo, on voit mieux le mélange de couleur des fils de la Loire et de la terre.

Broderie vue du ciel détail

C’est ainsi que, bon an mal an, ma broderie vue du ciel a pris forme…

broderie vue du ciel

Broderie vue du ciel : le résultat final

Tadammmm ! Et voilà le résultat de mon travail. J’ai dû y passer une 15aine d’heures je pense, mises bout à bout. Mais c’est la large étendue de forêts qui m’a pris 80% de ce temps. Si j’avais choisi un paysage moins arboré, ça aurait été très rapide. Mais bon, c’est aussi ça qui fait le joli de la broderie non ?

J’ai laissé la broderie dans son cercle à broder. Je trouve que c’est un cadre sympa. Peut-être que mes parents à qui j’ai offert mon ouvrage changeront la présentation.

Je suis vraiment ravie d’avoir mené à bien ce projet. Un de moins sur ma liste ! Le projet suivant ? Faire de la broderie 3D… Affaire à suivre !

Broderie vue du ciel

Et vous ? Quelles sont vos impressions ?

Si vous détendre avec un fil et une aiguille vous intéresse, vous pouvez voir mes autres projets broderie ici :

Là un tambour rempli de fleurs brodées

Broderie végétale dans un cercle au mur

Ici un mélange de broderie et de laine cardée :

Carottes en laine cardée et broderie

Ou encore une poche brodée rajoutée à un sac.

Une poche brodée pour mon tote bag

30 Commentaires

Commenter