Un bel herbier pyrogravé pour un cadeau personnalisé

Herbier pyrogravé pour cadeau personnalisé

Cet herbier pyrogravé est un cadeau. J’aurais pu offrir la bête dans son format d’origine, mais j’ai décidé de me lancer dans un peu de pyrogravure pour apporter un peu de personnalité à cet herbier.

herbier pyrogravé

La pyrogravure c’est simplement le fait de brûler la couche supérieure du bois en dessinant ce qu’on veut au passage.

Ma façon à moi de procéder est de crayonner d’abord au crayon à papier puis ensuite d’improviser. Parfois je suis mon idée initiale, parfois que je change. Vous pouvez le voir sur cette photo. Il y a un motif crayonné toujours visible.

J’ai changé d’avis en cours de route. Ensuite, il me reste à gommer tout bêtement les traces. Je pourrais aussi rajouter de la couleur mais ça dépend un peu du rendu souhaité.

600600

J’aime tellement pyrograver que je commence à regarder ma terrasse en bois avec un œil intéressé… et si je gravais un dessin xxl ? Et si je rajoutais juste de petits éléments discrets ? Une citation géante ? Le portrait de ma mère ? Un monde de possibles s’ouvre à moi.

herbier pyrogravé

Quel matériel utiliser pour la pyrogravure ?

Vous me posez souvent la question du matériel utilisé :). J’ai envie de vous dire : “ça dépend” ^^ !

Pour les débutants pas sûrs de leur envie

Si la pyrogravure vous tente mais que vous n’avez aucune idée de si vous allez aimer, je crois qu’il ne faut pas trop investir. Ça ne sert à rien d’acheter un outil puissant et forcément plus cher que le kit pour enfant si vous trouvez la pyrogravure reloue après test.

Commencez donc par de l’entrée de gamme. Je sais que Cultura propose des pyrograveurs pour débuter. Certes, ce n’est pas l’outil parfait, mais il n’est pas cher (15€). Et pour se rendre compte si l’activité nous plait ou non, c’est amplement suffisant.

Il me semble d’Action en vende aussi.

J’insiste sur le fait qu’on PEUT réaliser des choses avec ces outils. Ils ne sont pas gadget, simplement ils ont un petit moteur qui les empêche de chauffer fort.

N’accusez pas tout de suite l’outil. Cherchez des solutions parmi les supports ;). Le mieux est de privilégier un bois plus tendre qui sera ainsi plus facile à graver. Certaines matières seront impossibles à pyrograver avec.

Pour les débutants enthousiastes

Si la pyrogravure vous fait envie depuis longtemps ou que vous avez un projet motivant à réaliser, peut-être que vous pouvez investir dans du matériel un peu plus puissant.

Et là vous allez avoir l’embarras du choix. Pour résumer, moi je regarde surtout deux critères : le type de pointes et la puissance de la machine. Les pointes souples sont mes préférées car j’ai l’impression d’avoir un crayon entre les mains. Et j’aime les machines où la puissance est réglable afin de m’adapter au support. Selon si je pyrograve un bois dur, un bois tendre, du cuir, du contreplaqué, des coques de fruits… je change l’intensité.

Modèle à pointes dures

Les modèles de pointes que vous verrez le plus, ce sont ceux-ci. Je les surnomme les pointes dures.

Vous pouvez acheter ce Kit de Pyrogravure de 76 pièces par ici.

Modèle à pointes souples

Moi j’ai cet outil acheté en Chine du temps où je vivais à Wuhan. Ses pointes sont plus souples. Je l’adore, il a un variateur d’intensité qui me convient très bien. Vous pouvez acheter cette station de brûleur à bois ici mais sachez qu’elle coûte 120€.

D’autres projets pyrogravés :

Ce n’est pas mon premier projet pyrogravé. J’ai fait des tas de dessins gravés dans le bois de planches à découper, de nichoir à oiseaux, de mains articulées en bois (mon projet chouchou)…

A chaque fois, je retrouve le plaisir du dessin mêlé à celui du bricolage. On pourrait croire que c’est une façon de dessiner qui ne pardonne pas mais en vrai, il y a toujours des astuces pour gérer un trait qui est parti en cacahuète.

Bref, j’adore la pyrogravure.

Et vous ? C’est une forme de créativité qui vous plait ?

2 Commentaires

Commenter