Gâteau roulé salé au saumon : beau et bon

Roulé au saumon, la version salée des roulés classiques

Ce gâteau roulé salé au saumon a connu un franc succès quand je l’ai posé sur ma table auprès de ma famille. Plein de waaaaa et d’autres compliments gentils sur sa bonne allure. Comme il faisait chaud, je crois que tout le monde était aussi content de manger un plat frais (mais aussi consistant, rapport qu’ils ont toujours faim…) (pas une salade quoi…).

Je vous explique comment j’ai réalisé mon roulé salé au saumon ?

Recette du roulé salé au saumon

Qui dit roulé salé, dit on n’utilise pas exactement la même recette. Ou plutôt si, mais à minima sans le sucre… Voici les ingrédients :

  • 4 œufs
  • 70 gr de beurre ou d’huile d’olive
  • 100 gr de farine
  • un sachet de levure
  • 100gr de gruyère (ou de gouda, de conté, de Beaufort…)
  • du saumon fumé
  • des herbes
  • un fromage frais
  • de la crème fraiche

En gros, je mélange les jaunes d’oeuf avec le gras. Moi j’ai mis de l’huile d’olive mais j’aurais préféré le beurre mou. Je n’en avais pas assez pour faire tout ce que je voulais faire avec donc, j’ai opté pour l’autre option. On touille puis on rajoute tout le teste, sauf les blancs. Eux on les monte en neige et on les rajoute délicatement à toute fin.

Il ne reste plus qu’à verser la préparation dans une plaque de four en l’étalant pour qu’elle prenne le plus de place possible mais en veillant quand même à ce qu’il reste une bonne hauteur de pâte, genre un gros centimètre. Ensuite, on enfourne à 180° pour 10/12mn.

Les plus observateurs d’entre vous l’auront noté, je ne mets plus de papier sulfurisé depuis longtemps maintenant. Je fais comme quand il n’existait pas. Oui je sais, des gens ont vécu sans, c’est une folie… Des héros ^^ !

Je tartine mes plats de gras et de farine, à l’ancienne. Et ma foi, ça fonctionne pareil si ce n’est mieux. Quant à l’opération « roulage de ma pseudo génoise », là aussi, je reprends les vieilles techniques, appris chez ma mère : je dépose le carré sur un torchon propre et humidifié pour l’occasion. Je replace le tissu qui déborde par-dessus le gâteau.

Et ensuite, je roule pour obtenir ce gros boudin. C’est important de procéder à cette manœuvre dès la sortie du four sinon le biscuit sèche et devient cassant. Pour le rouler, ce n’est plus la même histoire.

Pendant sa séance de spa dans sa serviette, je prépare la farce : un fromage frais (ici saint moret mais habituellement, je préfère de la madame Loïc) + un peu de crème fraiche montée en chantilly. J’ai mal dosé et j’ai mis trop de crème fraiche d’ailleurs. Faut l’incorporer petit à petit pour avoir la texture souhaitée : facile à étaler mais pas liquide comme chez moi ^^ !

Ensuite, on passe au parfum du roulé salé au saumon… donc on met le saumon, les petites herbes (et pourquoi pas des oignons frais, des baies, des éclats de pistaches ! Si vous mettez des asperges, du maïs, des sardines ou un carpaccio de boeuf, je ne dirai rien à personne. Sauf si vous mettez tout cela ensemble, mais c’est pour votre bien.

recette de roulé salé au saumon

Attention, c’est le moment crucial où toute votre expérience en roulé va être complètement remise en question. Ici, point de roulade à la belle-maman, on rejette les traditions… On va déplier le roulé pour le faire revenir à sa forme de rectangle, pour respecter sa vraie nature… puis couper le rectangle en 4 bandes. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’on exécute une recette de bandé, mais au fond de vous, vous le sentez, vous avez le truc.

Je ne vous cache pas, qu’à ce stade, si vous vivez chez Pinterest et Instagram, il serait vraiment super malin de sortir la règle pour calculer que les bandes soient de tailles identiques… Faire un gabarit, prendre du papier millimétré, le pouce d’un enfant, je ne sais pas, trouvez une solution ! La mienne a été de m’en foutre royalement grâce à mes super pouvoirs de pifométrie, qui certes viennent d’un capital génétique inégalé, mais également d’années de pratique en « Tente-le au pire ça rate »…

Vous prenez la première bande et vous la roulez sur elle-même. Ensuite, vous rajoutez la seconde, comme si vous vouliez faire grossir votre escargot.

Vous procédez ainsi jusqu’à la fin des bandes. Ça fait un gâteau roulé salé au saumon, plus petit que la version roulée classique, mais c’est pas grave. Techniquement, c’est la même quantité de nourriture ;).

Il reste plus qu’à rajouter un peu de sauce sur le dessus, de la ciboulette ciselée mais également les fleurs, qui sont comestibles en plus d’être vraiment jolies.

recette de roulé salé au saumon

Et voilàààà ! Regardez-moi ce tout mignon roulé salé au saumon ! Recette parfaite pour les beaux jours et totalement déclinable à tous les goûts. Est-ce qu’il vous donne envie de croquer dedans ? Il est délicieux et ne s’est pas vu mourir.

recette de roulé salé au saumon

Le même tranché. Est-ce qu’il vous donne envie d’avoir un avis du même ordre ?

recette de roulé salé au saumon

Vous me direz si vous vous lancez ? Si vous aimez les gâteaux salés sans cuisson cette fois-ci, je vous conseille la lecture de cet article.

Je vous conseille aussi l’article qui vous propose trois recettes de gâteaux apéro délicieux !

 

13 Commentaires

  • Idem en ajoutant dans la pâte des courgettes râpées (quand la récolte devient tellement importante qu’on ne sait plus comment les agrémenter !) : c’est excellent, et cela permet de faire manger une dose de légumes ni vu ni connu ! 😀

  • je confirme c’est délicieux il fut un temps où j’en faisais beaucoup et toujours apprécié je me disait justement dimanche quil faudrait en refaire;) -(mais me faut l’occasion aussi)
    c’est top
    frais et pratique :se prépare à l’avance (voire se congèle)

  • C’est joli et ça a l’air très bon (et frais !)
    J’aime beaucoup aussi la version pain de mie que tu proposes, genre quand il fait tellement chaud que tu as pas envie d’allumer le four notamment 😄
    Merci pour ces partages 😊

    • Miam !
      Merci je vais tester cette recette car elle me fait bien envie !
      Tu parles de pifomètre et ça me fait rire car j’ai une réputation de toujours cuisiner au pif, de modifier les recettes…je trouvais injuste cette réputation car j’avais vraiment l’impression de bien respecter les recettes mais de faire comme tout le monde et d’adapter légèrement quand il y a des épices improbables ou un volume de 22 cl de crème quand un brique de crème ça en fait 20.
      Hé bien à ma grande surprise après un weekend chez des copains : il y a des gens qui respectent vraiment scrupuleusement les recettes (et achètent donc des épices improbables qu’ils n’utilisent qu’une fois et pèsent la quantité exacte d’herbes de Provence à mettre par exemple !). L’étonnement était partagé entre tous : ceux qui trouvaient incroyable l’idée de modifier la recette pour s’adapter à ce qu’on a et ceux qui s’étonnaient qu’on mesure les tronçons de légumes pour être sûrs qu’il fasse (tous!) la bonne mesure 😀
      Donc maintenant je sais je cuisine au pifomètre et je modifie toujours les recettes 🙂

  • Certes, à tenter, et c’est bien tentant!
    Le gâteau aux légumes croquants est un grand classique, maintenant, chez nous. Et tellement apprécié! Par tous!
    Merci pour ces belles idées

  • Mmmm ! J’avais adopté le précédent gâteau de légumes. Je sens que je vais élargir mon cahier de rocettes ! Merci !

  • Ciloubidouille. com est mon livre de recettes préféré ! J’ai testé il y a des années une recette de roulé : le roulage avait été une telle catastrophe que je n’en ai jamais refait. Mais tes photos me donnent très envie de renouveler l’expérience !

Commenter