Kit sac brodé : le cadeau pour muscler sa créativité

Ciloubox sac brodé – Ce que je suis suffit

Cette Ciloubox sac brodé m’a donné du fil à retordre (pour filer le thème du jour). Vous imaginez souvent que tout m’est facile, que tout est fluide et s’enchaine sans caillou sur le chemin du succès. Point du tout. Avec cette Ciloubox, on est même dans un projet qui a accumulé un paquet de freins psychologiques et qui a mis des plombes à se réaliser. Pourtant j’adoooooooore ce projet ! J’en suis hyper contente. Va comprendre Charles.

J’hésite toujours à m’étaler ici sur mes soucis ou mes faiblesses. Parce que le monde n’a pas forcément besoin d’une Dame Chonchon de plus. Je fais le choix de croire que si vous venez par ici, ce n’est pas dans l’idée de lire mes couacs. Ce n’est pas vendeur il parait. Alors je les suggère (parfois) en filigrane plus que je ne les expose et ça me va.

Sauf que je suis coach en visibilité digitale. J’accompagne des tas de jeunes entrepreneurs dans le lancement de leurs idées. Pour quelqu’un qui fait appel à mes services, je ne suis pas la promesse d’un parcours sans embûche. J’interviens pour expliquer que les embûches font partie du processus créatif et entrepreneurial. Et que ça va aller.

Aujourd’hui, sans trop en faire, je vais vous raconter les méandres d’un lancement de produit. C’est beaucoup dans la tête que ça se passe et c’est au final une bonne nouvelle. J’espère au passage vous donner envie de vous offrir cette Ciloubox sac brodé qui véhicule tellement de ce que je suis.

Une Ciloubox Sac brodé, mais pourquoi ?

Parce que Cécile est la sainte patronne des brodeurs pardi !

Je rigooooole. Sortir une nouvelle Ciloubox me demande toujours beaucoup de réflexions. Ce que je recherche pour valider une idée, c’est obtenir un savant mélange entre :

  • Qui je suis (mes goûts et mes valeurs). Ça a l’air bête mais je crois vraiment qu’un entrepreneur se développe en parallèle de son entreprise. Des produits et des services équivalents sont retrouvables partout. Moi non. Je pense que les gens qui achètent mes Ciloubox ne recherchent pas la même chose que ceux qui achètent des kits créatifs industriels.
  • Qui je veux être : une fille qui vous aide à muscler votre créativité et vous invite à croire en vous. Ça, c’est mon pourquoi d’entrepreneuse. Il est fondamental. Tous les projets qui ne passent pas ce filtre, je les banane le plus souvent.
  • Mon expertise : je trouve que la broderie est une très bonne activité pour activer ses muscles créatifs. Déjà elle est abordable financièrement, elle ne requiert pas un millier de compétences et de matos mais aussi elle se pratique en mode tout terrain. Pour moi, c’est l’équivalent du jogging, c’est un sport que tu peux pratiquer partout. Pareil pour la broderie, c’est très simple d’accès.
  • Le respect de la créativité de chacun : il n’y a pas UNE bonne façon de colorier ce sac brodé ! Selon les goûts ou les savoir-faire, le champ des possibles est infini. On peut décider de changer de couleurs, de points de broderie, on peut remplir les formes ou les laisser creuses. On peut aussi utiliser de la peinture textile, des perles, de la laine… Il y a pas de police de la broderie.

Bref, j’ai eu envie de proposer cette nouvelle Ciloubox car elle me semblait aller dans le sens de jolies valeurs : Ce que vous êtes suffit + vous pouvez broder facilement et partout + vous pouvez vous amusez à explorer votre créativité.

Les obstacles rencontrés en chemin

Je vous raconte dans un premier temps mon cheminement caillouteux.

Premier blocage

Ce n’est pas un scoop que de vous dire que la période n’est pas des plus roses. Dans mon cas, elle me pèse. J’ai du mal à rassembler l’énergie nécessaire pour mener de front tous mes projets comme je le fais habituellement. Je broie plus facilement du noir, j’ai parfois peur de devoir fermer boutique, j’ai l’impression que mon avenir s’assombrit, les angoisses rodent.

Ce sont des projections négatives. Mon cerveau sait que l’avenir est incertain et qu’on n’est jamais à l’abri de bonnes nouvelles. Il sait aussi que mes actions feront la différence et que j’ai entre mes mains tout un monde à créer. A moi de jouer. Néanmoins, c’est le principe du petit moral hein… On n’a pas les bonnes lunettes et on ne sait plus trop où on a fichu le modèle qui voit la vie en rose. Bref… vous devez savoir tout cela :).

Juste pour vous expliquer que mon premier blocage a été de réussir à me bouger et à m’organiser. C’est tombé en plus pendant les vacances où j’hébergeais tous mes neveux et nièces… 11 enfants à gérer n’aident pas non plus, reconnaissons-le.

Rebref. Malgré mon amour pour ce projet de sac brodé, j’ai eu du mal à le sortir du bois. Plus il tardait, plus ça me pesait. Super ambiance… ^^

Ce qui a aidé, ce sont les petits pas. Je me disais : quel est le plus petit pas qui pourrait faire avancer ton rêve ? Et je l’actionnais. En me mettant en action, j’ai réussi à souffler sur ces nuages gris, doucement, jusqu’à ce qu’ils s’éloignent.

Second blocage :

Parmi les nombreuses étapes techniques à franchir, il y avait la création du tampon qui me permet d’imprimer le même motif à broder sur mes sacs.

Je voyais bien que je n’arrivais pas à m’assoir et à prendre le temps de le graver. J’en avais déjà réalisé un et je n’aimais pas mon dessin. Donc il fallait que je recommence… Pfff… Ça me prenait la tête et je me sentais bloquée encore et encore.

Je m’en suis sortie en déléguant cette partie. Dis comme cela, ça a l’air simple mais c’est un des gros freins contre lesquels j’ai dû lutter.

Pourquoi ça me pesait de déléguer ? Parce que je sais faire. Et quand on sait faire les choses, on trouve normal de les réaliser soi-même. On a l’impression que sa plus-value, c’est justement de TOUT faire. Alors que non. Ma plus-value n’est pas de graver le tampon. C’est de réfléchir au projet, de dessiner mes idées, de rassembler les éléments techniques, de créer un prototype, etc…

Bref, j’ai mis du temps à me décider mais j’ai confié la réalisation du tampon de mon dessin à Rose de Biboun. Merveilleuse décision. Ça m’a libérée et je me suis promis ensuite de réitérer au besoin.

Voici le dessin que je lui ai envoyé.

Ce que je suis suffit

Elle l’a gravé comme elle sait très bien le faire. Un super travail que je recommande. En plus, grâce aux réseaux sociaux, j’ai pu suivre l’avancée, c’était grisant.

Troisième blocage :

Le perfectionnisme… Celui-ci, il est bien relou. Parce qu’on a la sensation qu’il est clé. Qu’il nous remet en question. Que si le produit n’est pas parfait, il ne se vendra pas.

Par exemple, je voulais de l’encre effaçable. C’est quelque chose qu’on voit souvent en broderie. On achète des stylos spéciaux qui permettent de dessiner sur la toile et ensuite, une fois la broderie finie, on passe à l’eau ou on fait chauffer, et le tracé disparait.

Je n’ai pas encore réussi à trouver un flacon d’encre pour tamponner mon dessin avec. Fallait-il que je laisse tout tomber ? J’ai décidé que non. Je commande régulièrement des kits de broderie qui ne proposent pas cette option et ça ne me freine pas.

Alors si je voulais proposer une Ciloubox sac brodé avant Noël, je devais prendre des décisions. J’ai choisi. Mon dessin ne sera pas effaçable. Un jour peut-être il le sera. Mais là, non :). Et ça n’enlèvera en rien au projet créatif et à la joie de le broder.

Les gens que ça bloquera ne sont pas mes clients et c’est tout :). Un produit ne plait JAMAIS à tout le monde. Ceux qui verront les autres qualités, ceux-là sont les bienvenus dans mon univers. Je les aime du fond de mon petit coeur tout mou ^^ !

Fabrication du prototype

Une fois tous mes freins étalés, on peut passer aux victoires ?

Déjà je suis contente de ces tote bags car ils sont en coton Oeko-tex. Je les trouve à la bonne taille pour une utilisation du quotidien. Et ils sont agréables à broder.

Pis j’aime aussi l’idée de broder utile. Les cadres au mur, c’est mignon, mais si on peut utiliser son œuvre et l’embarquer dans notre quotidien, c’est mieux non ? Un sac brodé me semble une bonne option pour créer autrement que “gratuitement”.

Dans la série “elle est contente la dame“, j’aime beaucoup la dernière version de mon dessin et donc le motif du sac. Je le trouve en adéquation avec ma créativité et mes valeurs. J’ai déjà expliqué 1000 fois que Ce que je suis suffit est mon mantra. J’en ai même fait un collier.

Continuons la liste de mes joies entrepreneuriales. J’adore le côté artisanal, délicieusement imparfait. Car pour avoir mon dessin sur chacun des sacs, j’utilise donc le tampon géant que j’ai fait fabriquer. Du coup, chaque sac brodé est unique car je ne vais pas le positionner exactement de la même manière, l’encrage va prendre différemment… etc. C’est toute la magie du fait main :).

Voilà ce que ça donne une fois le motif imprimé. A moi (et à vous) maintenant de le broder, selon notre inspiration.

Enfin, je suis contente de proposer un projet où la liberté créative prime sur le “est-ce que j’ai bien fait tout comme la maitresse” :).

On y vient !

Comment réaliser ce sac brodé ?

Mon premier réflexe de créative, c’est de ne pas donner de conseils. De dire aux gens, faites comme vous voulez, comme ça vous vient. Le principe de base de la broderie, c’est le même que dans les rapports hétéro normés, si vous voyez où je veux en venir : tu rentres le fil, tu sors le fil, tu rentres le fil, tu sors le fil… Pas très dur. (Enfin… je me comprends ^^)

Ne cherchez pas de mentor, faites-vous confiance. Pas besoin de modèle, pas besoin de patron, il n’y a pas de règle à respecter ! Pas de police de la broderie.

Mais je sais d’expérience que ça ne va pas plaire à tout le monde. Il y a une catégorie de personne qui va aimer partir à l’aventure, une autre qui va préférer qu’on l’aiguille un peu ^^ !

Et c’est ok dans tous les cas.

Alors je vais couper la poire en deux. Je vous ai préparé des vidéos pour vous apprendre à faire certaines étapes, certains points. Ainsi, vous aurez la technique et il vous restera simplement la décision de l’appliquer ici ou là. Vous garderez le contrôle et ça m’importe.

Si vous êtes déjà compétente en broderie, c’est génial parce que vous allez pouvoir passer mes explications et occuper votre esprit à réfléchir sur vos propres choix.

Pour celles qui n’ont jamais brodé, je vous explique deux ou trois choses pour que vous puissiez vous lancer.

Comment placer son cercle à broder ?

Le cercle à broder, ou le tambour à broder, est bien pratique quand on brode justement. Il sert à tendre le tissu afin de faciliter le mouvement de l’aiguille. Je vous montre dans cette vidéo comment le placer autour du dessin.

Sachant que l’important est surtout de ne pas laisser son tambour en place pendant des mois, sinon le pli va rester marqué sur le tissu. Vous placez le cercle, vous brodez, vous virez le cercle. Vous recommencez à broder ? Alors vous remettez le cercle en place, à l’endroit qui vous facilite la vie et hop c’est reparti…

Comment utiliser les fils de coton ?

Dans le kit, je fournis 4 écheveaux de fils en coton. C’est larrrrrgement suffisant pour réaliser le motif du sac, surtout si vous utilisez la technique de la séparation des brins. Un fil (dit mouliné) est normalement composé de 6 brins. En broderie, c’est rare qu’on les utilise tous les 6 ensemble car ça fait des motifs vraiment épais. Ma copine brodeuse Au fil des vagues m’a expliqué que les gros fils à un seul brin, on les appelles les retors.

Quand on sélection 1 seul brin, c’est qu’on veut obtenir un tracé délicat. Je crois que la décision la plus commune est de sélectionner 3 brins, ainsi la broderie se voit mais elle n’est pas non plus trop large.

Comment faire un point de chainette

Le point de chainette est un point assez simple à utiliser et il permet un rendu qui fait vite pro. On obtient une sorte de maillage, avec un effet de chaine, d’où son nom. Il ressemble aussi à une petite tresse je trouve.

Ah. Dans la série perfectionnisme, en voilà un bon exemple : il y a du boulot pour améliorer les vidéos. Je manque du matos qui me mettrait de tenir mon tambour bien droit :). Est-ce que j’attends d’avoir LA vidéo parfaite ? Non. Je mets en ligne celle-ci qui reste largement compréhensible je crois et je croise mes doigts pour trouver le temps d’en refaire une meilleure.

Ne pensez pas que je fasse l’apologie de l’a-peu-près ou du je-m’en-foutisme. PAS DU TOUT ! Je célèbre l’action plus que la perfection, que je trouve stérile. Le monde n’est qu’imperfection. Aucun produit n’est parfait. Aucun ne le sera un jour :). Il ne faut pas que ça vous bloque dans vos projets.

Lancez-vous et perfectionnez en marchant.

Et sinon, pour poursuivre, j’ai utilisé le point de chainette pour recouvrir le texte mais aussi au niveau des feuilles rouges non remplies que je vous montre ci-dessous.

Le point de feuille

Aucune idée de si c’est son vrai nom ^^ ! On va dire que c’est le mien car je l’utilise surtout pour broder des feuilles. Cette façon de broder en croix reproduit la forme d’une feuille, donc… Mais en étant créatif, on doit pouvoir l’utiliser pour des fleurs, des plumes, du remplissage divers…

Le point de remplissage

Là encore, aucune idée de si c’est son nom :). M’enfin, vous comprenez l’idée. C’est ma façon à moi de couvrir de grandes zones sans perdre trop de fils au passage. Cette façon de broder est économique en fil et donne un résultat satisfaisant.

Je l’ai utilisée au niveau des feuilles et des fleurs de mon dessin.

Et voilà. Vous avez des billes pour vous lancer. Internet est évidemment aussi votre meilleur ami. En plus de vos copines plus expérimentées bien-sûr :).

Mon conseil créatif

Un dernier petit conseil. Improvisez.

On sous-estime largement l’improvisation car elle nous fait peur. On l’imagine hors de portée et surtout on a peu confiance dans la qualité de ses réalisations. C’est pourtant là on peut apprendre le plus, où on peut se réaliser. Beaucoup de créatifs (mais pas que) utilisent l’improvisation. En musique par exemple, c’est une façon de créer important. On pense souvent au jazz qui maitrise le sujet de l’impro. Mais en écoutant le podcast de Grégory Pouy avec André Manoukian, j’ai appris que l’improvisation était un exercice fréquent à l’époque de Mozart. Et que c’est même ainsi que Beethoven s’est révélé à ses yeux. L’improvisation était un art classique et fréquent.

Ce sont les Conservatoires qui ont décidé de supprimer l’improvisation au profit du répertoire à maitriser. Quelle tristesse. J’ai une détestation personnelle contre le conservatoire de musique en France, qui m’a dégoutée de la musique. Ce podcast ne me l’a pas rendu plus aimable ^^ !

L’improvisation, c’est la partie la plus géniale de la créativité. Alors mon conseil pour la réalisation de ce sac brodé, ou pour tout ce que vous pouvez entreprendre dans votre vie, c’est de suivre le fil de vos envies, de vos intuitions… Ne cherchez pas à bien faire, écoutez vos idées, vos envies. Tout ne sera pas parfait, mais c’est en testant que vous apprendrez les mouvements, c’est en essayant que vous saurez ce que vous aimez faire et ce qui est beau à vos yeux.

Faites-vous confiance !

Qui veut se lancer ?

Alors ? Est-ce que je vous ai convaincu de tenter le sac brodé ? Est-ce que vous avez envie de muscler votre créativité ? Est-ce que vous êtes d’accord avec son message ? J’ai hâte d’avoir vos impressions !

Comme d’habitude, il n’y a pas beaucoup d’exemplaires de cette box, car je fais tout à la Mano et que ça me prend un temps de foufou :). J’espère que ces kits finiront entre des mains bienveillantes et affranchies.

18 Commentaires

  • Coucou Cilou ! encore une énième idée de folie ! J’adore ! Mais moi qui n’ai jamais brodé.. dois je me procurer un tambour ou tu en mets un dans le kit ?

  • merci merci merci
    déjà encore une ciloubox innovante
    une autre corde à ton arc 😉
    un résultat très très chouette et personnalisable
    une réalisation pas à pas et des tutos clairs même pour un/une néophyte

    top top top

    à propos de tes états d’âme et gris concernant l’avenir
    ben si tu as raison d’ en parler aussi au contraire
    ça n’empêche pas qu’au final tu as réussi à te libérer à créer (et oui déléguer c’est bien même si tu sais faire faut aussi savoir déléguer , admettre , reconnaitre , accepter ….) preuve çà t’a permis d’avancer
    ( et je suis sûre que d’en parler ici de mettre les mots pas écrit ça t’a aider aussi non ? )

    j’ai commencer à regarder qq vidéos je continuerai dès que possible moi je vois pas l’avenir en noir/ cette période mais comme pas au top / corps ( malade couchée….:( ) l’ordi et se concentrer c’est …. pas facile )
    réaliser créer en ce moment impossible
    mais venir ici m’ouvre m’aide me donne des perspectives pour ensuite
    pour tout ça Cilou / Cécile à bientôt
    et merci

    ( et je suis sûre que d’en parler ici de mettre les mots pas écrit ça t’a aider aussi non ? )

  • rien à voir mais si un jour tu trouves comment recevoir une notification quand tu réponds à un commentaire ce serait bien
    bon

    ne te mets pas la pression si pas possible pas possible juste je risque de pas voir quand tu réponds …. sur un article ancien

  • C’est une chouette box et de plus le contenu de ce post me permets de me poser les bonnes questions, moi qui suis toujours dans le doute de mes créations: vont elles plaire, ce petit défaut est il vraiment visible… bref il faut sans cesse travailler sur soi, le chemin est long, long comme une vie en fait😉

  • Tu sais ce que j’aime avec toi ? C’est suivre tout le processus, la réflexion autour de tes projets. Ça me parle tellement, et ça me permet d’avancer, aussi !! Alors merci Cécile ! Et bravo, il est très très beau ce sac brodé !!

  • Bonjour. J’attendais cette Ciloubox avec impatience pour l’offrir à 2 personnes chères à mon coeur … mais la dernière vient de me passer sous le nez : grosse, grosse frustration !!! Est-ce que vous pensez en remettre en vente ? Si oui, j’en achète 2 illico presto. Merci d’avance et bravo pour tout ce que vous êtes et partagez.

  • Bonjour,
    J’attendais avec impatience ce sac à broder… et je n’ai pas été assez rapide ! Si tu fais des réassorts, dis moi je me jette dessus !
    Merci pour tous tes partages et tes idées, mais aussi pour tes textes qui te racontent et pour ma part m’accompagnent aussi dans mon cheminement.
    Bon courage pour cette période, qui est un peu bizarre.

  • Bonjour,
    Pareil que les 2 msgs précédents, je n’ai pas réussi à commander, snif…
    Super idée en tout cas, ton sac à broder, le résultat est magnifique et j’aime l’idée qu’on puisse improviser. D’accord avec toi en ce qui concerne l’improvisation, elle concerne tous les domaines des arts (ou devrait concerner). Parfois on copie pour apprendre, et puis après on se lance, en musique comme ailleurs sauf qu’en musique l’improvisation n’est pas répandue, j’avais entendu JF Ziegel en parler également !
    Merci de continuer à nous enchanter !!

  • Suite et fin après insta. et la lecture en entier son ton bloc.
    MERCI j’espère que tu as compris et c’est génial que tu es tout vendu…moi qui mets 3 blombes à me décider et bien ça m’a fait rire…
    Par contre ton expérience, ton enthousiasme m’a donné envie d’essayer toute seule…moi j’ai tout ce qu’il faut même si je n’en fais pas! Chercher l’erreur.
    Tu es formidable…j’aime ta spontanéité, ta sincérité.
    Tu es quelqu’un de ” vrai ” et cela me fait ÉNORMÉMENT de BIEN.
    Namaste
    Je t’envoie un bouquet d’énergie positive

  • Tu m’as carrément donné envie de tenter la broderie grâce à tes vidéos et tes explications très claires.
    Moi qui avais une aversion pour tout ce qui touche à la couture, me voilà réconciliée je crois.
    Contente pour toi que les box soient toutes parties, je crois que j’aurais passé commande.
    Je m’en vais dénicher un bout de tissu dans mes placards pour me lancer.
    UN GRAND MERCI pour ton énergie communicative. Quel talent de coach !

  • Oh! mais c’est une très jolie idée! Pour la petite histoire, il y a quelques années j´avais pris l´habitude d´offrir des petits cadeaux faits main,ils n´étaient pas parfaits et je m´en excusais, aujourd´hui je me rends compte, avec une certaine émotion, qu´ils ont été conservés par les enfants et les adultes. Par ces temps de confinement, ta création va certainement motiver beaucoup de personnes! Merci pour ton investissement personnel.

  • Je suis autant intéressée par tes idées et ton sens de la créativité que par ta démarche et le processus qu’induit tout projet de création. En plus, tu as une vraie signature, aussi bien dans tes réalisations (qui ont ta touche personnelle) que dans ton écriture. Donc, moi j’en redemande des articles comme ça qui nous aide à prendre conscience et dépasser nos propres résistances.
    Merci!!

  • Bravo pour les partages du produit et de l’expérience!
    Moi non plus je ne peux pas commander de sac, mais tant pis ( ou tant mieux) ça me permettra de revenir la semaine prochaine

  • Pour ma part je fais partie des chanceuses, box commandées et reçues ! Mais par contre un conseil pour l’aiguille a utiliser ? …je débute en broderie 😉
    Et comment finir l’ouvrage sur l’intérieur du sac ? On laisse les fils apparents ??
    Merci de tous tes précieux conseils….

Commenter