Parapluies suspendus dans la rue, d'où ça vient ?

Ciel de parapluies

Je ne sais pas d’où vient cette tradition de parapluies suspendus dans le ciel des rues. Ça fait quelques années maintenant que je croise ces installations dans plein de pays. Ici c’est en France, à Paris, dans une rue secrète à côté de la Madeleine.

Alors je me suis renseignée sur Internet et voilà le fruit de mon enquête :

D’où vient l’idée des parapluies suspendus en ville ?

Quand j’ai posté cette photo sur mes réseaux sociaux, beaucoup m’ont expliqué qu’à l’origine, ça venait de Porto, au Portugal. La ville voulait donner un second souffle à une rue et cela a diablement bien fonctionné. D’autres m’ont dit que c’était la ville d’Agueda, au Portugal également.

On m’a également parlé de la page Facebook Umbrella Sky Project. Celle-ci rapporte les projets venus du Portugal et leur compte Insta est magnifiquement coloré. Derrière, une agence qui vend des installations « Instagrammable ». Pari réussi j’ai l’impression.

Le Umbrella Sky Project est né au Portugal en 2012, sous l’impulsion de Patricia Cunha du collectif Sextafeira. L’artiste a installé son œuvre dans la petite ville d’Águeda, peu connue des voyageurs.

parapluies suspendus dans les rues

Edit : Un commentaire ici me dit que c’est au français Gérard Collin-Thiébaut qu’on doit l’idée de base car il a réalisé en 2006 à Gwandju en Corée, une “Alley of the Umbrellas”. Je ne trouve pas de photos en masse mais je reporte l’info.

Bref, difficile de retracer l’origine de l’idée mais ceux qui ont popularisé le concept semblent bien être les gens de chez Umbrella Sky Concept.

 

3 Commentaires

  • A l’origine, cette coutume de « ciel de parapluies » émane de la petite ville d’Águeda située au Nord du Portugal. Depuis 2012, des centaines de parapluies sont installés entre les bâtiments de cette ville. Un concept développé par l’artiste Patricia Cunha. L’Umbrella Sky Project s’est ensuite propagé dans les villes méridionales en France avant que les villes du nord n’adoptent, elles aussi, ce qui est en passe de devenir une tradition estivale.

    • En fait l’idée à été » volée à l’artiste français Gérard Collin-Thiébaut qui a réalisé en 2006 à Gwandju en Corée, une « Alley of the Umbrellas »

Commenter