Mon potager en septembre, petite visite et pensées

Un tour au potager à la fin de l’été

J’avais envie de vous partager mon potager en septembre. J’ai tellement gonflé mon mari en lui disant que les vacances en août, c’était quand même bien relou quand on a un jardin. Tu bosses toute l’année et au moment des récoltes, tu te barres ^^ ! Heureusement, grâce aux enfants de passage, à la voisine, à la météo aussi je suppose, le potager a survécu. Et ici, contrairement à ce qu’annonce notre président, j’ai l’impression de côtoyer l’abondance.

Je suis évidemment loin de l’autosuffisance, mais ce n’est plus du tout une de mes envies. L’investissement demandé ne m’attire pas et donc les résultats ne peuvent pas arriver si je ne me bouge pas en conséquence. Logique. C’est la fameuse phrase : si on ne change rien, rien ne change :). Bah moi, je n’ai pas assez d’énergie pour changer ma relation au potager en ce moment.

Mon potager en septembre, ça donne quoi ?

Ça donne tellement de choses ! Voici une photo d’une de mes récoltes de mon potager de septembre. Il y en a eu d’autres forcément mais celle-ci est plus chouette car il y a des grosses pièces sur la photo ! Regardez ces belles citrouilles / courges ! Je les ai coupées pour plusieurs raisons :

  • Elles me semblaient à maturité.
  • Une fois cueillies, elles se conservent longtemps.
  • La plante peut passer à autre chose –> d’autres légumes à venir.
récolte du potager en septembre : citrouille, tomates, courgettes, concombre, artichaut, framboise, poivron, aubergine, concombre, potiron...

Et d’ailleurs, depuis cette photo, j’ai trois bébés citrouilles qui se développent ! Ça, par exemple, c’est un signe que même sans passer des centaines d’heures supplémentaires au potager, j’ai acquis de l’expérience juste en écoutant des podcasts, en lisant, en me posant des questions et en cherchant les réponses. Je ne plante pas plus, mais je récolte mieux. Je progresse.

bébé citrouille

Truc rigolo, les changements de couleur. Elles étaient bien vertes mes citrouilles avant de virer au marron orangé. Le plaisir de jardiner comprend aussi l’observation des évolutions au fil du temps.

potager en septembre : citrouille
potager en septembre : citrouille

Pour conserver les citrouilles, je les laisse dehors, à l’ombre (sous mon perron). Et je congèle aussi au besoin. Je n’ai eu que deux espèces cette année, alors que j’en ai planté 3. La dernière a longtemps lutté contre les limaces. Et comme la petite chèvre de monsieur Seguin, elle a mouru… Dévorée !

potager en septembre : citrouille
potager en septembre : potiron

Sinon, les reines du potager, ce sont elles… les tomates ! J’en ai eu à foison. J’aurais dû les peser à chaque récolte ! J’en ai encore des tas, alors je fais des conserves de coulis.

Je plante essentiellement des tomates cerises, parce que ce sont mes préférées. Mais je varie les espèces. Ce qui donne des couleurs très diverses dans le panier.

tomate cerise du jardin

J’aime bien les cueillir en les triant (vaguement). Ça me rajoute de la joie ^^ !

panier de ma récolte au potager en septembre

Autre légume coloré dans mon potager de septembre, ce sont les pommes de terre. Cette année, j’ai fait trois tournées ! Et j’ai aussi varié les espèces, ce qui rend la dégustation encore plus rigolote. Beaucoup étaient des pommes de terre germées que j’ai plantées. Bon, en revanche, les violettes, c’est une tannée à détecter quand tu fais la récolte. Autant les rouges et les jaunes se voient bien, autant les mauves se confondent avec ma terre bien noire aussi.

pomme de terre du jardin
pomme de terre violette potager

Bon, je ne vais surprendre personne en disant qu’un des gros bonheur du jardin, ce sont les fraises et les framboises. Étrangement, j’en ai eu encore plein au potager en septembre. Grosse régalade.

fraise du jardin

Autre joie de mon potager en septembre, ce sont les poivrons. J’en ai plantés trois pieds et ils ont été généreux. J’ai même réussi à en faire rougir un (les poivrons, de ce que j’ai compris, sont toujours verts mais ils rougissent en fin de saison si ils ont eu leur comptant de soleil). Je me suis repris des graines (à la ferme de sainte Marthe) pour l’année prochaine. (Je sais, je pourrais les récolter moi-même mais ça me gonfle).

Mes essais ou échecs au potager cette année

Tout n’est pas que succès et abondance dans ce potager en septembre… Loin de là. Tous les ans je tente des trucs nouveaux. Certains réussissent, d’autres foirent lamentablement. Et c’est toujours intéressant. Parce que ça apprend évidement des choses sur la culture en question, mais ça t’apprend aussi des trucs sur toi : as-tu vraiment envie de cette plante ? Perso, pas toujours…

Par exemple, les artichauts. C’est la première fois que j’en faisais et je le range dans la catégorie des succès au potager. Je n’ai planté qu’un seul pied, pour voir et j’ai obtenu ces trois beaux artichauts. Sympa non ?

Sauf qu’en fait, l’année prochaine, je ne vais pas me lancer dans la multiplication de cette culture. Le pied restera en place mais je n’aime pas assez les artichauts pour recouvrir tout la surface !

Autre culture qui me questionne : les choux de Bruxelles. Déjà parce que je n’aime pas cela. Je les ai plantés pour faire plaisir à mon mari. Et puis parce que je trouve la façon de pousser de ce légume hyper marrante. Pour le moment, on en est au stade des petits pois mais c’est normal, c’est un légume d’hiver. La récolte se fera en octobre sans doute.

Lui, je me réserve sur son sort. Je me dis que peut-être, je vais aimer à nouveau la dégustation des choux de Bruxelles, parce qu’ils viennent de mon jardin ? Si c’est le cas, j’en planterai à nouveau et plus que ces 2 pieds. Parce que si la récolte du potager en septembre est prolixe et diversifiée, ensuite c’est plus frugal et peu varié (des choux, des courges, des oignons, des poireaux…).
En attendant, je prends vos meilleures recettes de choux de Bruxelles !

choux de bruxelles

Autre culture qui me pose question. J’ai planté des tas de choux rouges et un seul est sorti de terre. Je me demande ce que je ne fais pas bien. Et tant que je n”ai pas la réponse, je ne sais pas trop quoi faire.

Inversement, je n’ai planté qu’un pied de melon et il m’a donné 6 melons ! J’étais hyper contente sauf qu’à la dégustation, ils n’étaient pas terribles. Cueillis trop tôt ? Manque d’eau ? Trop d’eau ?

Je vais donc retenter mais je vais les mettre en pot à la prochaine fois. Pour les placer ensuite sur ma terrasse, à l”entrée de l’atelier des intentions. Il y fait super chaud et je pourrai surveiller cela de près.

Dans la série semi-échec, je peux mettre les courgettes. Alors oui, j’en ai eu pas mal. Mais moins que d’hab. J’ai foiré mes semis d’ailleurs. Peu ont survécu. Et enfin, je n’ai jamais réussi à me débarrasser de l’oïdium. En revanche, celui-ci n’a rien contaminé, même pas les plants de tomates qui étaient juste à côté.

Non seulement je compte mieux gérer l’année prochaine, mais en plus, je vais varier les espèces : courgettes rondes, courgettes jaunes… On verra bien.

Après, peut-être que je me rends pas bien compte car comme je n’étais pas là en aout, ce sont mes enfants ou la voisine qui ont fait des récoltes. Par exemple, dans une des photos envoyées par ma fille qui faisait ses “courses” au potager, je vois de belles courgettes (et des pommes, des melons, des oignons, des tomates, des concombres… ). Pas si pire !

Sinon, en dehors du jardinage, il y a aussi tous les copains du potager, à savoir les bestioles. Cette année, aucun souci de pucerons. En revanche, j’ai été envahie par les punaises, les criquets, les escargots et les limaces. Comme vous pouvez le voir, y a du monde ^^.

Qu’ai-je fait ? Ben… rien ! J’ai partagé. On verra l’année prochaine si j’en ai besoin. Mais là je ne me suis pas sentie lésée. Alors chacun a mangé les tomates que l’autre ne voulait pas (mais c’est eux qui ont commencé ^^).

Heureusement, il y a des vraies copines !

Sinon, je ne me suis toujours pas mise aux fleurs en revanche dans mon jardin, ça fait partie des projets de 2023. Planter des plantes mellifères, améliorer l’esthétique de mon terrain tout en soutenant l’écosystème local. (Et virer ces PUTAINS de thuyas !) (pardon pour ceux qui aiment les thuyas ou qui n’aiment pas les gros mots).

récolte du potager en septembre : citrouille, tomates, courgettes, concombre, artichaut, framboise, poivron, aubergine, concombre, potiron...

Vidéo du potager en septembre

Je termine par une petite visite virtuelle parce que je sais que vous aimez ces petites vidéos. On n’est toujours pas chez Spielberg pour la qualité du film, ni chez je ne sais quel jardin extraordinaire que je visite parfois… Mais c’est chez moi, c’est ma joie de jardinière et aussi de créative que de produire ce genre de contenu. Je me l’autorise encore plus facilement pare que je sais que “Fait, c’est mieux que parfait”…

Et voilà pour le petit point jardinage. Est-ce que vous aimez lire ce genre d’articles aussi ?

Si ça vous plait, vous pouvez lire celui qui vous raconte l’évolution de mon potager des premières années. Ou celui sur comment j’ai fabriqué mes allées dans mon jardin.

Merci de m’avoir lue et merci aussi de vos commentaires.

 

33 Commentaires

  • Ce sont de magnifiques récoltes, nous aussi plutôt content cette année mais grâce à une petite serre , que nous avons acheté, mais on est loin de tes belles récoltes bellle journée

  • oui oui oui pour ce type d’articles et waouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh impressionnant bravo quelles récoltes
    ici ben rien (bon ok on ne plante que qq tomates et fraises mini jardin mais sécheresse t interdiction d’arroser donc même pas tomates snif snif
    du arracher plants grillés idem pour le pied de vigne (treille)pourtant croulant de grappes juin tout a grillé

    … donc je crois que l’an prochain on ne plantera même plus de tomates (3 ans que restrictions d’eau) beaucoup d’investissement terre minable donc mon mari doit trimer pour préparer 4 belle allées avec terre ajoutée etc etc pour arracher ensuite …

    ps par contre on a toujours s nos thuyas pardon non que je sois fan loin de là (ils existaient à l’origine sur le terrain mais ils nous isolent de la rue tant visuellement que phoniquement et surtout ils sont un vrai hôtel à oiseaux qui font notre bonheur ch jour (plus d’une 40taine de moineaux )tous les voisins ayant remplacer leur haies naturelles par des haies très jolies mais en plastique ou bois ou autre plus de faune plus de nidation

  • Magnifique récolte! Ici (Finistère Nord pour situer au niveau climat!) la chaleur de cet été a fait qu’on a pu pour la première fois avoir des tomates, au plus grand plaisir de mon fils cadet qui ne leur permet même pas d’arriver à la cuisine puisqu’elles finissent dans son ventre bien avant. Pas une grosse production mais ça fait plaisir de voir du rouge dans le jardin!
    Niveau fraises, une super réussite. La chaleur a fait fuir les limaces du coup y’en a eu plus pour nous. Les courgettes pas trop mal. Les courges par contre échec. Les semis ont crevé une fois plantés et seul un plan qui avait pris vie dans le composteur a survécu…. sauf que c’est la seule espèce de courge (Siam) que vraiment on n’aime pas trop. Sur ce coup là on verra pour retenter ou alors on se rabattra sur la ferme à 10 min de la maison, tant pis!!
    Essaie les choux de Bruxelles en poêlée! Perso ça m’a réconciliée avec, surtout que je les mélange avec d’autres légumes donc la quantité reste faible… J’avais découvert cette façon de les cuisiner/accommoder quand on prenait des paniers Quitoque et ça fait partie des belles découvertes!
    Merci pour tes partages!!!!

    • Je gère assez peu. J’utilise beaucoup le paillage pour limiter l’évaporation. Et quand j’arrose, je ne le fais que le matin assez tôt car le soir, j’ai appris que les plantes pouvaient pas boire la nuit (donc gâchis d’eau). Je prends du temps, car j’arrose juste au pied de chaque plant. Les zones recouvertes de verdure mais sans racine, je n’arrose pas (genre les courges qui s’étalent). J’arrose une fois par semaine environ.

      • pardon @Cilou je sais pas qui t’a dit ça mais ce n(est pas juste
        ici au sud au contraire il vaut mieux arroser en fin de journée le matin déjà le temps de faire le tour c’est sec !! le soir les plantes profitent vraiment de l’arrosage pour se ressourcer gardent tout son bénéfice (je ne parle pas évidemment en hiver ou si gel mais ça nous concerne rarement
        ici c’est le soir qu’il convient d’arroser pas le matin aucun bénéfice (en plus il faisait déjà 24° à 4h cet été

        • En fait, si j’ai bien tout compris, on parle de deux choses différentes je crois : évaporation versus hydratation.
          La nuit, le phénomène de photosynthèse des plantes (lié à la lumière) stoppe et donc, les activités liées à ce phénomène stoppent aussi, dont l’absorption de l’eau par les végétaux.
          https://www.instagram.com/p/CgiytWOK14P/?hl=fr
          Donc, si on parle de filer à boire aux plantes, ben c’est le matin que c’est le plus efficace.
          Toi, tu parles peut-être simplement de garder l’humidité au maximum ? Et là, sans doute que c’est mieux le soir effectivement, versus l’évaporation.
          Mais moi qui ne vis pas dans le sud, ben quand j’arrose le soir, j’ai surtout l’impression d’hydrater les limaces ^^

          • j’ai pas de limaces et ici oui c’est bien le soir
            le sol est crevassé par la sécheresse ici
            après à 17 h l’été il fait pas nuit !! l encore lumière toujours là 🙂 non plus l’été !! merci pour ta réponse détaillée et documentée en tout cas
            (je parlais en général puisque pas le droit d’arroser tout court cette année sauf qq exception-jeunes plants- ap 20h

  • Pas mal du tout ces récoltes ! Bravo ! Pour les choux de bruxelles, je ne les aime que cru. Je les effeuille et je mets un peu de citron en salade avec des tomates cerises. Ou alors, je les coupe juste en deux avec une pointe de beurre salé.
    Merci pour cet article !!!

  • Bravo! Pour l’instant, j’ai surtout des fleurs, et pas mal de tomates… je ferai mieux l’an prochain!
    Les melons, la clé, c’est le soleil, mais pourtant, il y en a eu…

  • oui bien sûr que j’aime lire tes articles sur le potager! j’aime tous tes articles de toute façon! quelque soit le sujet (et y’en a…).
    Bravo pour ton potager. c’est tellement chouette de te suivre depuis des années et de voir comment tu évolue. Toi qui n’avais ni plante intérieure ni potager… et voir maintenant tout ce que tu récoltes!!
    Ici, mini jardin, mini potager en bacs de bois. Quelques mini fraises des bois, ciboulette et menthe. Je retenterai les tomates cerises l’année prochaine!
    Quant aux tuyas, nous aussi on veut les virer pour gagner au moins 1m50 de profondeur de jardin. Et mettre des palissades en bois, des plantes grimpantes, de la déco… Et aplanir le terrain… Et et et… on verra bien!

      • c’est sur c’est plus beau c’est plus propre c’est plus …et moins d’entretien aussi
        mais tant pis je garde” ma” haie recueil de nature oiseaux etc comme dit plus haut
        après de toute façon j’ai pas les moyens de faire autrement
        (financiers et physiques)

  • J’adore les joies simples de la vie et de la nature donc merci beaucoup pour ce partage :-). Je n’ai pas de jardin mais le partage de tes réussites et de tes échecs est très intéressant et ça donne envie de manger des légumes à défaut de pouvoir les faire pousser soi-même !

  • oh làlà je suis presque jalouse:) bravo en tout cas c’est une super belle récolte! Nous on a eu des tomates (mais pas autant qu’espéré) les courges étaient bien parties mais elles ont grillé un peu comme les courgettes… bref je trouve que vu le temps passé c’est un peu décevant… mais le jardin apprend l’humilité et la patience… Je suis en train de regarder ce que je peux semer là maintenant pour prolonger un peu les plaisirs… (épinards dernières salades…)

  • Pour répondre à ta question, oui j’aime bien ce genre d’article également 🙂
    J’ai peut-être manqué l’info, mais que sont ces plantes en bas à gauche de la première image ?
    Je trouve leur forme jolie 🙂

  • Ce magnifique jardin et sa récolte méritaient bien un article. Bravo et merci de partager avec nous tes connaissances et questionnements sur ce sujet. C’est très intéressant, comme pour l’arrosage le matin dans tes réponses.

  • je me repete, mais quel kiff !
    ici aussi, le jardin a donné (et continue de donner) à foison, c’est presque magique. Il a fait trop chaud ici aussi, mais j’ai un puits sur mon terrain (jamais a sec – un vrai cadeau du ciel !) donc je peux arroser. C’est un vrai bonheur, ce jardin, c’est mon yoga, ce qui me permet de m vider la tete qd je rentre du boulot, ce qui permet de faire le point et de prendre du recul. Indispensable à mon équilibre !

  • Pour ne pas se louper avec les choux de Bruxelles, les faire cuire dans l’eau bouillante dans un premier temps, puis les poêler dans du beurre, saler poivrer. Même les enfants en mangent comme ça 🙂
    Belle récolte sinon 🙂

  • Wow super ces récoltes, vu la couleur j’ai l’impression que tu as planté des tomates cocktail black cherry ? J’en ai mis cette année et quel régal, ici courgette oidium également l’année dernière aussi, mais j’essayerai d’étaler les semis l’année prochaine. Patate douce en attente de récolte. Les tomates sont sur la fin mais j’ai encore beaucoup de fruit vert donc je ne sais qu’en faire pour l’instant je laisse sur place car je ne compte pas faire de potager cet hiver. par contre j’avais 4 plants de courge et y en a que deux qui donnent et encore les fruit font 5 cms actuellement. Pas mal de chose ont cramé mais belle année quand même et surtout quand je pense que le 3/4 c’était des semis “maison”. Un bonheur les récoltes !!

  • que de belles couleurs. C’est sympa de pouvoir manger ce qu’on plante et on sait que c’est bio 😉
    Moi je suis en appart. Je plantais des tomates cerises mais les 2 années passées j’avais entre 1 et 3 cerises par pieds alors cette année je n’ai fait que les herbes aromatiques !

Commenter